PSA et FCA parlent fusion

Publié le par .

Le groupe PSA confirme que des discussions sont en cours avec FCA Group dans l’optique de créer l’un des « principaux groupes automobiles mondiaux  ». Plus précisément, le quatrième au niveau mondial.

Fusion PSA et FCA, à suivre.
Fusion PSA et FCA, à suivre.

En mentionnant des « discussions visant à créer l’un des groupes de mobilité les plus importants au monde », Fiat-Chrysler Automobiles confirme les propos avancés par le Wall Street Journal, qui parle lui d’une « fusion à parts égales ».
Après Renault, le constructeur italo-américain se rapproche donc de PSA. La fusion des deux constructeurs créerait une entité de 50 milliards de dollars de capitalisation boursière.
PSA et FCA seraient ainsi le quatrième leader mondial de la mobilité après Volkswagen, Renault-Nissan-Mitsubishi et Toyota.

PSA et FCA : partenaires de longue date

Le journal américain avance que Carlos Tavares, président de PSA, dirigerait l’ensemble et que John Elkann conserverait ses fonctions de président de FCA Automobiles.

La fusion permettrait à PSA et FCA d’ouvrir à chacun des possibilités. Par exemple, FCA bénéficierait de l’avance de PSA sur la mobilité électrique. De son côté, le constructeur français pourrait envisager une percée aux États-Unis. Ensemble, ils pourraient peser plus dans le marché asiatique, notamment chinois. Pour rappel, à eux deux les constructeurs ont vendu 8,7 millions de véhicules l’an dernier. Sur le marché européen, le duo pourrait concurrencer Volkswagen.

Enfin, la fusion ferait suite à une collaboration commencée dès la fin des années 1970, avec des accords de coopération sur les véhicules utilitaires et les monospaces.

La réaction de FO PSA

Le syndicat FO de PSA n’a pas tardé à s’exprimer positivement au sujet de la fusion entre les groupes PSA et FCA. Olivier Lefebvre, son délégué, explique : « Compte tenu des mutations profondes du secteur automobile, notamment des conséquences de la transition énergétique, il est préférable pour un groupe de produire neuf millions de véhicules par an plutôt que quatre. » Et d’ajouter : « Si le projet venait à se concrétiser, l’enjeu pour le groupe PSA serait de conserver la maîtrise opérationnelle et industrielle de la nouvelle entité. »

Enfin, le délégué syndical conclut : « FO PSA sera particulièrement vigilant sur l’impact social de ce projet et sur ses conséquences pour tous les salariés. »

Mots clefs associés à cet article : Groupe PSA, FCA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Mercedes-Benz F1 au secours des malades du Covid-19
    Mercedes-Benz F1 au secours des malades du Covid-19
  • Covid-19 : PSA Retail rouvre 14 sites après-vente en France
    Covid-19 : PSA Retail rouvre 14 sites après-vente en France
  • Covid-19 : PSA Aftermarket reste actif et prudent
    Covid-19 : PSA Aftermarket reste actif et prudent
  • Covid-19 : PSA décide de fermer ses usines en Europe
    Covid-19 : PSA décide de fermer ses usines en Europe
  • Autoneo se tourne vers Distrigo
    Autoneo se tourne vers Distrigo
  • Mitsubishi enrichit ses services avec « Mitsubishi Service Commitment »
    Mitsubishi enrichit ses services avec « Mitsubishi Service Commitment »
  • La France passe le cap des 300 000 véhicules électrifiés en circulation !
    La France passe le cap des 300 000 véhicules électrifiés en circulation !
  • Nissan lance une nouvelle plateforme digitale VO
    Nissan lance une nouvelle plateforme digitale VO
  • La fondation PSA et l’Avise accompagnent la création de nouveaux garages solidaires
    La fondation PSA et l’Avise accompagnent la création de nouveaux garages solidaires
  • "Que Choisir" rend son classement de la fiabilité automobile
  • Réglementation CAFE : vers une amende record pour les constructeurs européens ?
    Réglementation CAFE : vers une amende record pour les constructeurs européens ?
  • Peugeot 208, Voiture de l’Année 2020
    Peugeot 208, Voiture de l’Année 2020
  • Mercedes-Benz Vans dévoile ses ambitions pour 2020
    Mercedes-Benz Vans dévoile ses ambitions pour 2020
  • Bonus-malus, une taxe incomprise et impopulaire
    Bonus-malus, une taxe incomprise et impopulaire
  • La mobilité électrique prend la relève
    La mobilité électrique prend la relève

Newsletter
Recherche