Pièces captives : la Feda plaide sa cause à la DGCCRF

Publié le par .

La Feda vient de se rendre à la Direction générale de la concurrence pour évoquer les effets néfastes du monopole des pièces captives, notamment celles de carrosserie.

La Feda vient de se rendre à la Direction générale de la concurrence pour évoquer les effets néfastes du monopole des pièces captives, notamment celles de carrosserie.
La Feda vient de se rendre à la Direction générale de la concurrence pour évoquer les effets néfastes du monopole des pièces captives, notamment celles de carrosserie.

Dans le cadre de la libéralisation des pièces captives, la Feda a eu rendez-vous le 18 mars dernier avec deux représentants de la DGCCRF en charge de ce dossier. Ce rendez-vous a été l’occasion pour le syndicat de la distribution indépendante de communiquer à Bercy les résultats de son enquête lancée auprès de ses adhérents sur le sujet.

Le sondage a fait ressortir qu’au moins une pièce captive était demandée aux distributeurs indépendants dans la moitié des commandes. Il en résulte, pour de nombreuses entreprises, une perte de chiffre d’affaires sur la vente de ces pièces et des pièces périphériques, mais aussi une perte d’image sur la capacité à répondre à l’intégralité des besoins de leurs clients.

Certaines entreprises n’ont pas d’autre choix que de s’approvisionner en pièces captives à l’étranger, sur des marchés ouverts à la concurrence. « La conséquence est la mise en place d’un schéma d’approvisionnement ubuesque où la pièce produite en France et exportée revient finalement en France. Le bilan carbone d’un tel circuit est évidemment désastreux » commente la Feda, qui estime par ailleurs que les différences de prix sont considérables, avec un surcoût évalué à 30 %.

Les distributeurs adhérents de la Feda estiment à au moins 15 % le bénéfice qui résulterait d’une ouverture du marché pour le consommateur final.

Alain Landec, président de la Feda, sera reçu le 17 avril prochain par le cabinet de la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances pour faire entendre ses arguments en faveur de la libéralisation totale du marché des pièces détachées automobiles.

Mots clefs associés à cet article : Feda

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Marketparts.com est officiellement lancé
    Marketparts.com est officiellement lancé
  • Recyclage auto : Dubreuil acquiert FDK
    Recyclage auto : Dubreuil acquiert FDK
  • Alternative Autoparts renforce son maillage
    Alternative Autoparts renforce son maillage
  • Autodistribution LVR : Jérôme Amat à la direction générale
    Autodistribution LVR : Jérôme Amat à la direction générale
  • Le Conseil constitutionnel censure la libéralisation des pièces de carrosserie
    Le Conseil constitutionnel censure la libéralisation des pièces de carrosserie
  • Liquidation prononcée pour Laurent Père & Fils
    Liquidation prononcée pour Laurent Père & Fils
  • Leao Tyre en visite chez Autodistribution
    Leao Tyre en visite chez Autodistribution
  • [Vidéo] Pièce de réemploi : Opisto expliqué par ses clients
    [Vidéo] Pièce de réemploi : Opisto expliqué par ses clients
  • Affaire PSA/Hory : la Cour de cassation rejette le pourvoi de MA Pièces Autos Bretagne
    Affaire PSA/Hory : la Cour de cassation rejette le pourvoi de MA Pièces Autos Bretagne
  • Turbo Compétition affiche ses ambitions
    Turbo Compétition affiche ses ambitions
  • Auto Pièces Atlantique Carmoine ouvre une nouvelle agence à Cesson-Sévigné
    Auto Pièces Atlantique Carmoine ouvre une nouvelle agence à Cesson-Sévigné
  • Autolia Group satisfait du Salon Équip Auto
    Autolia Group satisfait du Salon Équip Auto
  • Distribution de pièces : l’activité toujours en baisse
    Distribution de pièces : l’activité toujours en baisse
  • Se former à la vente d’équipements
    Se former à la vente d’équipements
  • LOM : l’ouverture à la concurrence des pièces détachées devient une réalité !
    LOM : l’ouverture à la concurrence des pièces détachées devient une réalité !

Newsletter
Recherche