Pièces de réemploi : chiffre d’affaires en hausse pour Back2Car

Publié le par .

La marque dédiée aux pièces détachées de seconde vie d’Alliance Automotive Group, Back2Car, a vu ses ventes progresser de 60 % l’an passé et ceux malgré les freins d’un marché en construction.

Back2Car, a vu ses ventes progresser de 60 % l’an passé et ceux malgré les freins d’un marché en construction (© AAG)
Back2Car, a vu ses ventes progresser de 60 % l’an passé et ceux malgré les freins d’un marché en construction (© AAG)

Malgré l’obligation des ateliers de proposer des pièces détachées recyclées, leurs ventes progressent péniblement. Difficile pour les professionnels, comme pour les automobilistes, de favoriser ce type de pièces d’occasions pourtant bien moins chères mais qui interrogent encore sur leur fiabilité, leur origine, leur disponibilité, leur garantie et leur adaptabilité.

Back2Car, marque du groupe Alliance Automotive Group (AAG), productrice de pièces de réemploi, indique, malgré les nombreux freins d’un marché à construire, avoir eu l’an passé une progression de 60 % de son chiffre d’affaires. Pour rappel, Back2 Car, lancée il y a deux ans, produit son offre à partir de six sites de démantèlement. Ils ont expédié l’an passé 175 000 pièces sur un total de 217 000 pièces démontées (2 fois plus qu’en 2018). Les moteurs et les boîtes de vitesses représentent 45 % du chiffre d’affaires 2019. Selon AAG, 15 000 ateliers seraient clients de Back2Car.

Si la marque progresse sur ce segment de marché, c’est qu’AAG y met les moyens avec des promoteurs qui sillonnent les routes de France pour porter la bonne parole auprès de ses 1 100 distributeurs. « Dès lors qu’un distributeur se mobilise pour promouvoir l’offre Back2Car, le succès est au rendez-vous. Pour exemple, nous avons organisé une journée d’information chez un de nos distributeurs qui a permis de générer un chiffre d’affaires de 215 000 €, preuve que l’offre Back2Car constitue un véritable levier de développement » illustre Jérôme Castillon, promoteur Back2Car.

AAG s’en engagé à garantir ses pièces d’occasion 2 ans, au même titre que les composants neufs. Une démarche censée rassurer sur la qualité du processus industriel mis en place par le grossiste. « Chez Back2Car, les process industrialisés permettent de supprimer les risques d’erreurs. Après le démontage, toutes les pièces sont nettoyées, contrôlées, photographiées et enregistrées afin de garantir leur traçabilité. Les pièces sont issues de véhicules accidentés, plus récents que les véhicules en fin de vie et disposant de pièces en excellent état. Celles indiquées dans la base informatique de Back2Car sont déjà reconditionnées et prêtes à l’expédition dans les 24 heures » détaille Luc Fournier, directeur de Back2Car. Après une année de stabilisation et de consolidation des process industriels, AAG se dit prêt à intégrer de nouveaux sites de démantèlement.

Mots clefs associés à cet article : Alliance Automotive

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • L’Agra réunit ses réseaux à Monaco
    L’Agra réunit ses réseaux à Monaco
  • Nexus s’intéresse aux véhicules classiques
    Nexus s’intéresse aux véhicules classiques
  • Groupauto Italie lance une gamme de lubrifiants Eurostart
    Groupauto Italie lance une gamme de lubrifiants Eurostart
  • Van Heck Interpieces France étoffe sa gamme de batteries
    Van Heck Interpieces France étoffe sa gamme de batteries
  • [Vidéo] Rencontre avec Peter Vanosmael, Van Heck – Interpièces
    [Vidéo] Rencontre avec Peter Vanosmael, Van Heck – Interpièces
  • Nomination : Andras Lorincz rejoint LKQ Europe
    Nomination : Andras Lorincz rejoint LKQ Europe
  • CarCat : « un levier de commerce pour les distributeurs et les réparateurs »
    CarCat : « un levier de commerce pour les distributeurs et les réparateurs »
  • Le CA des distributeurs VL en baisse de 18,5 %
    Le CA des distributeurs VL en baisse de 18,5 %
  • Alex Gelbcke nommé P-DG de Fource
    Alex Gelbcke nommé P-DG de Fource
  • Ragues : « Rester sur le commerce de proximité »
    Ragues : « Rester sur le commerce de proximité »
  • Agra : deux nouveaux directeurs de plate-forme
    Agra : deux nouveaux directeurs de plate-forme
  • LKQ et GPC en recul respectivement de 19 % et 14 % sur le second trimestre
    LKQ et GPC en recul respectivement de 19 % et 14 % sur le second trimestre
  • [Questions à] Christophe Rollet, président d’Otop
    [Questions à] Christophe Rollet, président d’Otop
  • Pneumatique : la reprise est là !
    Pneumatique : la reprise est là !
  • Point S se lance dans la distribution de pièces avec la reprise d’OTOP
    Point S se lance dans la distribution de pièces avec la reprise d’OTOP

Newsletter
Recherche