Plan de relance : l’association Éco Entretien dénonce les 98 % d’automobilistes oubliés

Publié le par .

Malgré l’annonce par le chef de l’État lui-même d’un plan de relance de 8 milliards d’euros comprenant un soutien financier massif destiné à l’achat de nouveaux véhicules propres et à la modernisation de l’industrie automobile, l’association Éco Entretien (AEE) déplore l’absence de mesures directes à destination de 98 % des véhicules qui circulent en France.

Plan de relance : l’association Éco Entretien dénonce les 98 % d’automobilistes oubliés

Alors que le contexte environnemental, économique et social nécessiterait un engagement fort en direction de la remise à niveau écologique du parc roulant, l’association Éco Entretien (AEE) regrette que le plan de relance pour l’automobile ait complètement occulté des millions d’automobilistes qui, à ce stade de l’annonce du chef de l’État, restent les grands oubliés des pouvoirs publics.

Certes, subventionner l’achat de véhicules neufs est nécessaire pour l’emploi et l’industrie automobile, mais cela ne concernera au maximum qu’un million de véhicules au regard des quarante millions que représente le parc roulant existant. De plus, malheureusement, des millions de Français n’ont tout simplement pas les moyens de changer de véhicule quelles que soient les aides offertes par le Gouvernement.

Le plan de relance doit s’adresser au plus grand nombre

Pourtant l’AEE ne cesse de militer pour aider ces automobilistes à faire un geste pour l’environnement, à améliorer leur pouvoir d’achat, à participer à la relance économique et à la préservation de l’emploi. Pour l’association, intervenir sur le parc roulant actuel à travers les mesures qui caractérise l’Eco Entretien permet d’agir immédiatement sur la baisse des surémissions polluantes, CO2, particules, NOx… , sur la baisse de la consommation et des frais d’entretien, sans oublier le déploiement louable d’un concept générateur d’emplois.

Pour l’AEE, ce plan de relance du Gouvernement doit être rapidement complété en s’adressant dans l’immédiat au plus grand nombre avec des mesures aussi fortes qu’utiles à destination des automobilistes. La proposition de mise en place d’un chèque « Éco Entretien » de 100 euros est dans cette lignée et au cœur des propositions faites par l’association aux ministères concernés.

La FRCI soutient l’AEE
La Fédération des réseaux de carrossiers indépendants (FRCI) s’associe pleinement, avec l’ensemble des acteurs de la filière automobile, à la proposition de l’association AEE concernant le chèque « Eco Entretien » de 100 euros. Elle déclare : « Après le plan de relance, notre profession au service quotidien des automobilistes a besoin de retrouver rapidement une activité soutenue. Avec cette aide, les entreprises de maintenance et de réparation notamment de carrosserie avec leurs 140 000 salariés pourraient percevoir une première contribution pratique pour les aider à sortir de cette crise exceptionnelle. »

Mots clefs associés à cet article : FRCI, Association Eco Entretien

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Icare transforme son offre de produits et services
    Icare transforme son offre de produits et services
  • Formation : la branche débloque 20 millions d’euros
    Formation : la branche débloque 20 millions d’euros
  • Le Garac intègre les véhicules historiques
    Le Garac intègre les véhicules historiques
  • Un consortium autour de la recharge nouvelle génération
    Un consortium autour de la recharge nouvelle génération
  • Reconnaissance historique des entreprises de proximité : la FNA salue le geste
    Reconnaissance historique des entreprises de proximité : la FNA salue le geste
  • Hausse des dépenses liées à la prime à la conversion et au bonus en 2019
    Hausse des dépenses liées à la prime à la conversion et au bonus en 2019
  •  Autopromotec repoussé en 2022
    Autopromotec repoussé en 2022
  • Bornes électriques : le challenge de la France
    Bornes électriques : le challenge de la France
  • Des utilitaires électriques en auto-partage à Paris
    Des utilitaires électriques en auto-partage à Paris
  • L’Anfa partenaire de l’Opco Mobilités
    L’Anfa partenaire de l’Opco Mobilités
  • Retrofuture s’affirme sur le marché naissant du rétrofit
    Retrofuture s’affirme sur le marché naissant du rétrofit
  • Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
    Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
  • Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
    Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
  • La FFC fait évoluer la « Tribu »
    La FFC fait évoluer la « Tribu »
  • L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
    L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries

Newsletter
Recherche