Pneumatique : Reifen Krieg (Fintyre) dépose le bilan

Publié le par .

Sans doute victime de la guerre des prix autour des pneumatiques, l’hyper-grossiste allemand Reifen Krieg, filiale de Fintyre, a déposé le bilan il y a une semaine. Une cessation d’activité qui pourrait temporairement se faire ressentir sur le marché français.

La page d'accueil du site pneus-krupp-france.com, filiale de Fintyre, affiche depuis quelques jours que le site est en maintenance.
La page d'accueil du site pneus-krupp-france.com, filiale de Fintyre, affiche depuis quelques jours que le site est en maintenance.

C’est l’information du moment qui inquiète les acteurs européens du marché du pneumatique : Reifen Krieg, grossiste allemand de pneumatiques, a déposé le bilan il y a une semaine.

Une information tout aussi mauvaise qu’étonnante puisque les ventes de la société, fondée en 2007, ont progressé en 2019 avec 3,5 millions de pneus vendus. Son chiffre d’affaires avoisinait les 330 millions d’euros. À titre de comparaison, Allopneus, premier opérateur en France, écoule 4 millions de pneumatiques chaque année.

Pour mémoire, Reifen Krieg appartient depuis 2018 au groupe Fintyre, particulièrement actif sur les marchés allemand et italien. Ce dernier est détenu par le fonds d’investissement Bain Capital et réalise un chiffre d’affaires d’environ 1,1 milliard d’euros. Fintyre n’a eu de cesse de multiplier les acquisitions avec l’ambition de devenir le numéro un européen de la distribution de pneumatiques. Avec la disparition de sa filiale allemande, l’entreprise italienne, qui perd au passage un tiers de son chiffre d’affaires, semble bien fragilisée.

Aucune raison n’a encore été annoncée sur ce surprenant dépôt de bilan. Les faibles marges dégagées par les ventes de pneumatiques, qui apparaissent comme bien incompatibles avec les rendements attendus par les fonds d’investissement, sont-elles à l’origine de la cessation d’activité ? Bain Capital n’a visiblement pas souhaité soutenir plus longtemps l’activité de la société.

Reifen Krieg emploie près de 200 personnes sur ses six sites de stockage. Ce dépôt de bilan a gelé toutes les commandes et livraisons. Dans sa chute, le grossiste pourrait bien entraîner d’autres sociétés dans le giron du groupe, comme TyreXpert ou encore Reifen24. Elle met aussi en difficulté certaines plates-formes B to B, en France mais aussi en Europe, dont Reifen Krieg est un important fournisseur.

Plus proche de nous, la page d’accueil du site pneus-krupp-france.com, filiale de Fintyre, affiche depuis quelques jours que le site est en maintenance. Ce dernier possède trois plates-formes dans l’Hexagone…

Mots clefs associés à cet article : Pneumatique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Libéralisation des pièces de carrosserie : le combat continue
    Libéralisation des pièces de carrosserie : le combat continue
  • PHE devient n°2 en Italie
    PHE devient n°2 en Italie
  • [Vidéo] Rencontre - Fabrice Godefroy, groupe IDLP
    [Vidéo] Rencontre - Fabrice Godefroy, groupe IDLP
  • Alternative Autoparts passe le cap des 100 distributeurs
    Alternative Autoparts passe le cap des 100 distributeurs
  • Apprau revisite sa communication
    Apprau revisite sa communication
  • Bogumil Papierniok prend un rôle clé chez Temot International
    Bogumil Papierniok prend un rôle clé chez Temot International
  • Alliance Automotive Group : plus de 160 recrutements en cours
    Alliance Automotive Group : plus de 160 recrutements en cours
  • GPA poursuit son industrialisation
    GPA poursuit son industrialisation
  • LKQ Europe s’engage pour les carburants de synthèse
    LKQ Europe s’engage pour les carburants de synthèse
  • Autodistribution prospère grâce au digital
    Autodistribution prospère grâce au digital
  • L’Agra se développe
    L’Agra se développe
  • La libéralisation des pièces de carrosserie ne sera pas pour demain !
    La libéralisation des pièces de carrosserie ne sera pas pour demain !
  • IDLP renforce sa logistique en région parisienne
    IDLP renforce sa logistique en région parisienne
  • Flauraud : une chaine Youtube pour Mecasystems
    Flauraud : une chaine Youtube pour Mecasystems
  • Chris Hutchinson élu président du conseil de surveillance de Temot International
    Chris Hutchinson élu président du conseil de surveillance de Temot International

Newsletter
Recherche