Pneumatique : menace sur le rechapage

Publié le par .

Il faut sauver le soldat rechapage ! Concurrencée par l’invasion des pneus low cost, l’activité perd son attractivité auprès des transporteurs. La filière pneumatique, guidée par le SNCP et le SPP, s’est réunie ce 9 juin pour mobiliser l’ensemble des acteurs concernés et lutter contre le dumping chinois.

L'écart de prix entre pneus neuf et rechapé s'est réduit, passant de 139 à 106 euros entre 2013 et 2016.
L'écart de prix entre pneus neuf et rechapé s'est réduit, passant de 139 à 106 euros entre 2013 et 2016.

Une baisse des ventes des pneus rechapés de 5 % en 2015, un taux de pénétration du rechapage passé de 48 % à 39 % en quatre ans, des volumes de pneus low cost importés en hausse de 90 %… tous les indicateurs sont aujourd’hui au rouge pour le marché du rechapage. Une situation alarmante pour le Syndicat des professionnels du pneu (SPP) et le Syndicat national du caoutchouc et des polymères (SNCP), qui ont décidé de fédérer l’ensemble des acteurs de la filière (manufacturiers, distributeurs, etc.) pour interpeller les pouvoirs publics. Dans leur collimateur : le pneu mono-vie, essentiellement d’origine chinoise, qui connaît un succès inquiétant depuis quelques années dans l’Hexagone, et plus globalement en Europe. Séduits par des prix « imbattables », de plus en plus de transporteurs se laissent en effet tenter par ces enveloppes malgré une longévité kilométrique très basse et une mauvaise « rechapabilité ».

« La baisse de prix de ces pneus est un phénomène conjoncturel dû à l’association de plusieurs facteurs (ndlr : chute du coût des matières premières, taux de change yuan/euro défavorable, etc.). Il faut espérer que ce mauvais alignement des planètes ne devienne pas structurel » redoute Régis Audugé, directeur général du SPP. Il faut dire que les conséquences de ce phénomène pourraient être lourdes pour la filière puisque le rechapage combine activités de service et industrielle de proximité. Rien qu’en France, le secteur emploie directement près de 1 900 salariés. Si l’on tient compte des emplois indirect, le chiffre s’élève à 4 100 personnes dans l’Hexagone. En aval de la filière, les collecteurs de pneus usagés ne sont pas non plus épargnés. « Environ 700 000 euros de destruction de valeur ont été observés en deux ans chez nos collecteurs. En 2016, 40 000 pneus seront ainsi détruits au lieu d’être rechapés » rapporte Hervé Domas, directeur général d’Aliapur.

Un système de bonus/malus pour pénaliser le pneu à bas coût

Alors que l’économie circulaire est au cœur des priorités politiques, la filière pneumatique veut aujourd’hui enrayer cette crise et aider le pneu rechapé à retrouver sa compétitivité. Un plan d’action a notamment été établi par le SPP et le SNCP autour de plusieurs propositions. Première étape : protéger le rechapage en prévenant toutes distorsions de concurrence. Les professionnels du secteur exigent notamment que les réglementations européennes en termes de HAP et d’étiquetage soient mieux respectées. Autre préconisation : rendre visible et modulable l’éco-contribution, relative à la collecte et à la valorisation des pneus en fin de vie. « Nous demandons la mise en place d’un système de bonus/malus qui pénaliserait les produits low cost, moins vertueux sur le plan écologique » précise Bruno Muret, directeur économie et communication du SNCP.

Ce n’est pas tout : la filière veut aussi renforcer l’attractivité du rechapage auprès des distributeurs et des utilisateurs en valorisant ses atouts économiques et écologiques. Parmi les réseaux de pneumaticiens, Pascal Audebert, ‎directeur général de Profil +, reconnaît d’ailleurs que les enseignes ont leur part de responsabilité dans cette situation. « La porte d’entrée de ces produits chinois, c’est Internet… De nombreux utilisateurs que nous avons négligés se sont tournés vers ces opérateurs en ligne parce que nous n’avions pas de discours adapté à leurs besoins. C’est un phénomène que nous n’avons pas su anticiper » regrette le dirigeant.

Mots clefs associés à cet article : Rechapage, Profil +, Aliapur

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Continental lance sa plate-forme numérique de surveillance de pneus
    Continental lance sa plate-forme numérique de surveillance de pneus
  • Goodyear lance le service Total Mobility
    Goodyear lance le service Total Mobility
  • Continental CVT : Lionel de Septenville nommé directeur marketing et commercial
    Continental CVT : Lionel de Septenville nommé directeur marketing et commercial
  • Michelin étoffe ses gammes de pneus PL
    Michelin étoffe ses gammes de pneus PL
  • L’e-shop d’Euromaster propose le paiement différé
    L’e-shop d’Euromaster propose le paiement différé
  • Prometeon Tyre Group lance la marque Anteo
    Prometeon Tyre Group lance la marque Anteo
  • Simplification des règles de mixage des pneumatiques poids lourds
    Simplification des règles de mixage des pneumatiques poids lourds
  • Nokian étoffe sa gamme de Tractor King
    Nokian étoffe sa gamme de Tractor King
  • Optigom déploie la marque de pneu agricole GTK
    Optigom déploie la marque de pneu agricole GTK
  • Continental : « Le pneu de demain participera à l’efficience et à la sécurité du véhicule »
    Continental : « Le pneu de demain participera à l’efficience et à la sécurité du véhicule »
  • Le marché du pneu PL au beau fixe
    Le marché du pneu PL au beau fixe
  • Continental « sécurise » le parc de véhicules d’Express Marée
    Continental « sécurise » le parc de véhicules d’Express Marée
  • Continental déploie une nouvelle gamme de pneus chantiers et services associés
    Continental déploie une nouvelle gamme de pneus chantiers et services associés
  • Goodyear lance l’Omnitrac pour les applications mixte-chantier
    Goodyear lance l’Omnitrac pour les applications mixte-chantier
  • Stéphane Bilot prend en charge le développement du PL chez allopneus.com
    Stéphane Bilot prend en charge le développement du PL chez allopneus.com

Newsletter
Recherche