Premier baromètre de l’Observatoire Oscaro

Publié le par .

Aujourd’hui, 28% des automobilistes français seraient des auto-réparateurs, soit « des individus qui ont, au cours des 24 derniers mois, effectué eux-mêmes une opération d’entretien ou de réparation sur leur véhicule ».

Oscaro est la référence pour 61% des auto-réparateurs
Oscaro est la référence pour 61% des auto-réparateurs

Ce premier baromètre est aussi l’occasion de découvrir à l’œuvre le nouveau Directeur général d’Oscaro, Jan Löning, arrivé il y a quelques mois. L’enquête intitulée « les Français qui mettent les mains dans le cambouis » a été réalisée auprès de 1 640 clients Oscaro entre les 6 et 10 juin 2019, avec la participation de l’institut BVA, qui a sondé 1 003 automobilistes en charge de l’entretien de leur véhicule entre les 12 et 18 juin 2019.
Le site leader de la pièce détachée a lancé cet observatoire dans le but de décrypter et partager les grandes tendances du « do it yourself » automobile. L’objectif est aussi de conforter son leadership dans le secteur, et prouver sa sortie de crise.

Rendre la réparation accessible à tous

Parmi la communauté non négligeable de passionnés de voitures, l’auto-réparateur est un débutant dans 56% des cas. Ce novice se lance dans un premier temps pour réaliser des économies, maîtriser son temps et se sentir indépendant. Une fois expérimenté, la fierté, le loisir voire la passion entrent en jeu. Dans cet échantillon, il y a 38% de jeunes, dont 61% aimeraient intensifier leur activité. Une occupation qui se déroule majoritairement le weekend, et qui prend moins de 4h par mois. Contrairement aux préjugés, l’auto-réparation n’est pas strictement masculine : les femmes représentent 40% des adeptes.
A noter que les opérations concernent pour 71% l’entretien courant du véhicule, soit la vidange, la mise à niveau des liquides, le remplacement des filtres ou balais d’essuie-glace.

Un frein persiste néanmoins, celui de la peur du manque de compétences et/ou du manque de confiance en soi. 49% des auto-réparateurs choisissent de consulter des tutoriels, des forums en ligne ou les réseaux sociaux avant de commencer. L’entraide, passant par la transmission et le partage, a aussi une part importante : 54% pratiquent cette activité à plusieurs et 46% se sont formés avec des proches. Oscaro, a pour sa part, décidé de mettre à disposition 1 600 tutoriels de formation sur leur site (développés en interne) et propose une hotline avec 180 mécaniciens à l’écoute des clients.

Oscaro entend se développer à l’international

Dernièrement, le site a lancé Oscaro Collection. Il s’agit de la mise à disposition d’un nouvel espace dédié aux voitures nées dans les années 1980-1995. Avec le moteur de recherche Oscaro, le client choisit la pièce adaptée à son véhicule. Il peut également suivre l’actualité des voitures de collection des années 1980 grâce à la publication régulière d’articles, de photos et de vidéos sur le site.

Dans l’ensemble, le groupe français a pour objectif de faire progresser son leadership et de se développer à l’international avec l’Espagne, qui représente déjà 10% de l’activité d’Oscaro, le Portugal et la Belgique. Le site entend conforter son expertise et améliorer en permanence son catalogue en ligne.

Pour rappel, Oscaro compte :

  • 1 million de références,
  • 5 millions de visiteurs par mois,
  • 5,6 millions de colis envoyés par an,
  • 6 millions de véhicules en base de données
  • Le top 3 des ventes comprend les filtres, les balais d’essuie-glace et les plaquettes de freins.

Oscaro dispose d’un réseau de 400 fournisseurs, d’un entrepôt pour les pièces rapides, ainsi qu’un service pour trouver les pièces rares. Le site bénéficie d’une bonne image de marque et est donc la référence pour 61% des auto-réparateurs.

Mots clefs associés à cet article : Autodistribution, E-commerce, Oscaro, Étude

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Tyre24 devient un fournisseur complet
    Tyre24 devient un fournisseur complet
  • Oscaro : de nombreux départs pour une nouvelle controverse
    Oscaro : de nombreux départs pour une nouvelle controverse
  • Mister Auto met en place un callbot
    Mister Auto met en place un callbot
  • Oscaro : nouvelles nominations au sein du comité de direction
    Oscaro : nouvelles nominations au sein du comité de direction
  • Centarauto (FNA) : tous les services regroupés au sein d’un même portail digital
    Centarauto (FNA) : tous les services regroupés au sein d’un même portail digital
  • Pièces : le négoce de gros devient mondial et connecté avec marketparts.com
    Pièces : le négoce de gros devient mondial et connecté avec marketparts.com
  • GoodMecano, un site d’intermédiation pour l’entretien à domicile
    GoodMecano, un site d’intermédiation pour l’entretien à domicile
  • Vroomly : un million d’euros d’apport d’affaires dans les ateliers en juillet
    Vroomly : un million d’euros d’apport d’affaires dans les ateliers en juillet
  • Mister-Auto (PSA), client de la marketplace AliExpress
    Mister-Auto (PSA), client de la marketplace AliExpress
  • WashMee, la nouvelle application dédiée au lavage
    WashMee, la nouvelle application dédiée au lavage
  • Opisto retouche son site
    Opisto retouche son site
  • Le site argus-classic.com met la voiture ancienne à l’honneur
    Le site argus-classic.com met la voiture ancienne à l’honneur
  • Oscaro et SGS partenaires
    Oscaro et SGS partenaires
  • Altares lance sa plate-forme inDrivy
    Altares lance sa plate-forme inDrivy
  • VisioTech : le nouveau service de dépannage à distance
    VisioTech : le nouveau service de dépannage à distance

Newsletter
Recherche