Prime à la conversion : 200 000 véhicules de plus

Publié le par .

Après le succès du plan « 200 000 primes » dans le cadre du soutien à la filière automobile, le Gouvernement définit le nouveau dispositif de prime à la conversion, qui sera applicable à partir du 3 août.

Un million de véhicules devraient avoir bénéficié du principe de la prime à la conversion à la fin du quinquennat d'Emmanuel Macron.
Un million de véhicules devraient avoir bénéficié du principe de la prime à la conversion à la fin du quinquennat d'Emmanuel Macron.

La prime à la conversion du plan de relance a connu un grand succès : fin juillet, quelque 200 000 Français auront pu en bénéficier. Le Gouvernement annonce poursuivre les aides dans le cadre d’un plan de relance adapté à partir du mois d’août. Un dispositif transitoire est prévu pour permettre aux véhicules éligibles commandés jusqu’au lundi 3 août de bénéficier du dispositif exceptionnel, un délai de trois mois étant accordé pour la facturation du véhicule.

À partir du 3 août, donc, resteront éligibles pour la mise au rebut tous les véhicules classés Crit’Air 3 ou plus anciens ; à savoir les véhicules essence immatriculés avant 2006 et les véhicules diesel immatriculés avant 2011. Le barème de prime à la conversion sera celui qui prévalait avant le plan de soutien exceptionnel (voir tableau).

Depuis le début du quinquennat, ce sont plus de 800 000 primes à la conversion qui ont pu être délivrées. Le nouveau dispositif doit permettre d’atteindre l’objectif d’un million de primes sur le quinquennat fixé par le président de la République.

De plus, les mesures suivantes sont confortées à l’issue du plan de relance :
• Éligibilité à la prime à la conversion de la transformation d’un moteur thermique en un moteur électrique, dite « rétrofit électrique », au même titre que l’achat d’un véhicule électrique ;
• Mise en place d’une surprime de l’État de 1 000 euros maximum lorsque le bénéficiaire habite ou travaille dans une « zone à faibles émissions » (ZFE) et qu’une aide similaire a été accordée par la collectivité territoriale dans la ZFE.

Dans la même rubrique :

  • Malus au poids : pas avant 2022 ! L’amendement du Gouvernement en détail...
    Malus au poids : pas avant 2022 ! L’amendement du Gouvernement en détail...
  • Le GNAC se dote d’une solution de marketing prédictif et direct
    Le GNAC se dote d’une solution de marketing prédictif et direct
  • Renault enraye la dérive de ses résultats au 3ème trimestre 2020
    Renault enraye la dérive de ses résultats au 3ème trimestre 2020
  • Les hybrides gagnent du terrain
    Les hybrides gagnent du terrain
  • Jean-Dominique Senard annonce la « remontada » de Renault
    Jean-Dominique Senard annonce la « remontada » de Renault
  • [Tribune] L’automobile a besoin d’une politique stable, claire et concertée
    [Tribune] L’automobile a besoin d’une politique stable, claire et concertée
  • « Alpine Service » ouvre à Boulogne-Billancourt
    « Alpine Service » ouvre à Boulogne-Billancourt
  • FO PSA désapprouve le projet de la taxe sur le poids
    FO PSA désapprouve le projet de la taxe sur le poids
  • Le Garac reçoit deux véhicules Kia
    Le Garac reçoit deux véhicules Kia
  •  Gemy : Pierre-Élie Gérard à la direction générale
    Gemy : Pierre-Élie Gérard à la direction générale
  • Hyundai propose une nouvelle offre de charge
    Hyundai propose une nouvelle offre de charge
  • Hyundai présente son offre de rachat en ligne
    Hyundai présente son offre de rachat en ligne
  • PSA Retail s’oriente vers une organisation toujours plus centrée sur le client
    PSA Retail s’oriente vers une organisation toujours plus centrée sur le client
  • Eurorepar arrive en Inde
    Eurorepar arrive en Inde
  • IMA Technologies et Nissan partenaires
    IMA Technologies et Nissan partenaires

Newsletter
Recherche