Prime à la conversion : une contribution sociale ou une aide aux plus aisés ?

Publié le par .

Pour le CNPA, les nouvelles conditions d’attribution des primes à la conversion ne répondent plus à une problématique sociale et au maintien de la mobilité propre des familles modestes. Il fera savoir prochainement son point de vue au Gouvernement.

Pour le CNPA, les nouvelles conditions d’attribution des primes à la conversion ne répondent plus à une problématique sociale.
Pour le CNPA, les nouvelles conditions d’attribution des primes à la conversion ne répondent plus à une problématique sociale.

Si l’objectif initial du gouvernement était d’accorder 500 000 primes à la conversion, c’est probablement le double qui sera distribué. Sur la seule année 2018, plus de 250 000 primes ont été accordées. L’an passé, ce sont plus de 350 000 primes à la conversion qui ont été versées. Soit déjà un total de 600 000 véhicules retirés de la circulation et remplacés à coup d’euros. Les deux tiers de ses primes ont été accordées par le canal professionnel qui bien souvent ont avancé l’argent. L’an passé, 67 % des véhicules acquis par le dopage de la prime sont des véhicules d’occasion. Un chiffre en augmentation par rapport à 2018 (61%).

Si en 2018, seulement 5 % des véhicules acquis avec la prime sont des véhicules électriques, hybrides rechargeables ou classés Crit’Air 1, ce taux monte à 95 % en 2019. De quoi susciter des interrogations du côté du CNPA qui a sollicité le Gouvernement pour en savoir plus sur la distribution des primes (profil des acquéreurs, leur situation fiscale, les types de ménages et leur lieu d’habitation).

« Ce basculement de 5% à 95 % pourrait signifier que le dispositif a été détourné de son objet initial, celui d’être avant tout une aide à visée sociale pour les ménages ayant des revenus modestes, et répondre à leurs besoins de mobilité. Ce dispositif public n’a-t-il pas été détourné pour devenir une aide aux ménages urbains les plus aisés ? » se questionne le syndicat de Suresnes.

Le CNPA renouvelle ainsi son inquiétude quant à la portée de la prime à la conversion depuis la réforme du 1er août 2019. Il invite à ce titre le Gouvernement à une réflexion plus globale sur les dispositifs de soutien au renouvèlement du parc automobile, qui pourraient être également étendus au soutien à la réparation automobile.

Le Conseil National des Professionnels de l’Automobile sera prochainement auditionné par le député Julien Aubert, rapporteur spécial de la mission « Écologie, développement et mobilités durable » du budget de l’État, dans le cadre de ses travaux d’évaluation sur la prime à la conversion.

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le renouveau de Renault
    Le renouveau de Renault
  • Renault : un plan de relance sous le signe de la stricte observance
    Renault : un plan de relance sous le signe de la stricte observance
  • Leasys CarCloud disponible sur Amazon
    Leasys CarCloud disponible sur Amazon
  • Renault et Plug Power créent une coentreprise dans l’hydrogène
    Renault et Plug Power créent une coentreprise dans l’hydrogène
  • Véhicules électrifiés rechargeables : 1,2 % du parc roulant
    Véhicules électrifiés rechargeables : 1,2 % du parc roulant
  • PSA : faiblesse de courroie sur le moteur 1.2 PureTech
    PSA : faiblesse de courroie sur le moteur 1.2 PureTech
  • Kia se transforme en profondeur
    Kia se transforme en profondeur
  • PSA Retail France nomme un nouveau directeur
    PSA Retail France nomme un nouveau directeur
  • Le malus au poids bien conforme à la Constitution
    Le malus au poids bien conforme à la Constitution
  • VN : bond de 300 % des véhicules électriques et repli de 30 % des thermiques
    VN : bond de 300 % des véhicules électriques et repli de 30 % des thermiques
  • Volkswagen introduit l’affichage tête haute à réalité augmentée
    Volkswagen introduit l’affichage tête haute à réalité augmentée
  • Le Malus au poids serait-il anticonstitutionnel ?
    Le Malus au poids serait-il anticonstitutionnel ?
  • Florian Aragon promu au sein de Toyota
    Florian Aragon promu au sein de Toyota
  • [Vidéo] Distributeurs auto, quel modèle pour se lancer sur le marché des pièces multimarque ?
    [Vidéo] Distributeurs auto, quel modèle pour se lancer sur le marché des pièces multimarque ?
  • L’Académie Jaguar Land Rover aux côtés des élèves du Garac
    L’Académie Jaguar Land Rover aux côtés des élèves du Garac

Newsletter
Recherche