Quand vendre son véhicule ?

Publié le par .

Depuis plus de deux ans la start-up Autorigin entend valoriser le secteur des véhicules d’occasion. Avec la révision des conditions de la prime à la casse, Autorigin a décidé de mener une étude afin de savoir à quel moment il était plus judicieux de revendre son véhicule.

4 ans serait l'âge d'or pour revendre son véhicule.
4 ans serait l'âge d'or pour revendre son véhicule.

D’après les résultats du sondage d’Autorigin, 70 % des Français ont déjà vendu un véhicule d’occasion. Pour 64 % d’entre eux il s’agissait d’une voiture, pour 17 % d’un deux-roues et pour 16 % d’un utilitaire. En ce qui concerne les voitures, 70 % des Français les revendent dans les 3-6 ans, et 65 % avant qu’elles n’atteignent les 100 000 kilomètres. Le diesel reste le type de motorisation le plus racheté, représentant 46 % selon l’étude. Suivent l’essence (32 %), l’hybride (18 %) et l’électrique (4 %).

Processus de vente

Autre information : 70 % des personnes interrogées préfèrent vendre leur véhicule par elles-mêmes, tandis que les 30 % restants se tournent vers un professionnel. Ainsi, deux tiers des Français préfèrent utiliser les sites de vente en ligne (38 %), ou le bouche à oreille (34 %), plutôt que de passer par un garage, un concessionnaire (18 %), les réseaux sociaux ou les annonces dans la presse (10 %).

Pour l’estimation du prix de leur véhicule, les Français regardent d’autres annonces similaires (41 %), calculent la cote sur un site spécialisé (36 %) ou prennent conseil auprès des professionnels (23 %).

Concernant le délai moyen de revente, il est de moins d’un mois pour 72 % des Français (40 % l’ont même revendu en moins de deux semaines). Mais d’un point de vue de rentabilité, 80 % des revendeurs estiment avoir perdu de l’argent lors de la vente, entre 1 000 et 3 000 euros pour certains.

Les principales raisons de la revente sont :

-  La peur de la décote pour 19 % ;
-  Pour l’achat d’un véhicule d’occasion plus récent (17 %) ;
-  Pour éviter de tomber en panne trop souvent (17 %) ;
-  Pour des raisons écologiques (15 %) ;
-  Pour l’achat d’un véhicule neuf (13 %) ;
-  Car le véhicule n’est plus sous garantie (11 %) ;
-  Pour un nouveau véhicule à la vignette CritAir 1 et 2 (8 %).

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion, Service, Étude

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le marché de l’occasion reprend des couleurs
    Le marché de l’occasion reprend des couleurs
  • Capcar répond au Covid-19 par l’innovation
    Capcar répond au Covid-19 par l’innovation
  • Stampyt lance le « détourage hybride »
    Stampyt lance le « détourage hybride »
  • Baisse de 77,3 % des ventes VO en avril
    Baisse de 77,3 % des ventes VO en avril
  • Trustoo conseille à distance
    Trustoo conseille à distance
  • L’Argus gèle sa cote
    L’Argus gèle sa cote
  • Carventura maintient une partie de son activité
    Carventura maintient une partie de son activité
  • Covid-19 : le marché de l’occasion en recul de 78 %
    Covid-19 : le marché de l’occasion en recul de 78 %
  • Stampyt lance Stampyt Protect
    Stampyt lance Stampyt Protect
  • Les ventes de VO en hausse de 7,8%
    Les ventes de VO en hausse de 7,8%
  • Autorigin et Weeflow nouent un partenariat
    Autorigin et Weeflow nouent un partenariat
  • Carventura, « l’occasion sans concession »
    Carventura, « l’occasion sans concession »
  • Bodemer lance la construction d’une usine à VO
    Bodemer lance la construction d’une usine à VO
  • Chekoto lance une application de contrôle des VO
    Chekoto lance une application de contrôle des VO
  • Hausse de 12,4 % du marché de l’occasion en janvier
    Hausse de 12,4 % du marché de l’occasion en janvier

Newsletter
Recherche