Questions à… Emmanuel Vincent, président de Sampa France

Publié le par .

Emmanuel Vincent, président de Sampa France, explique l’implantation de l’équipementier turc dans l’Hexagone et revient sur la stratégie commerciale et technique pour conquérir le marché de la pièce détachée en Europe.

Emmanuel Vincent, président de Sampa France.
Emmanuel Vincent, président de Sampa France.

DAPL : Pouvez-vous nous présenter Sampa ?
Emmanuel Vincent : Nous fêtons cette année les 25 ans de la marque, dont l’origine industrielle remonte aux années 1950. Sampa est une entreprise mondiale. Elle s’est d’abord construite sur le marché de l’après-vente, à travers des applications pour poids lourds, remorques et bus. Aujourd’hui, nous sommes présents en première monte, comme en témoigne la certification Ford Q1. En tant que fabricant, nous mettons nos compétences et notre savoir-faire au service des distributeurs, non seulement en France mais aussi en Espagne, au Portugal, en Angleterre et en Italie

DAPL : Précisément, quelles sont vos ambitions à travers votre implantation en France ?
EV : Nous prévoyons de doubler notre chiffre d’affaires de 125 millions d’euros dans les quatre prochaines années. Notre objectif est de réaliser 10 millions d’euros sur le marché français. Cette croissance s’appuie sur une implantation au plus proche de chacun des marchés et de leurs exigences spécifiques.
Notre objectif premier est de nous inscrire comme un acteur référent de l’aftermarket et de nous intégrer durablement dans l’éco-système de la distribution des pièces. Il y a de la place pour des marques différentes. Cela exige un suivi de qualité et une présence forte en s’appuyant sur les réseaux de distribution traditionnels.

DAPL : Quelle sera votre organisation ?
EV : Notre structure de 3 000 m2 est installée à Corbas, au sud de Lyon. Elle sera animée à terme par une vingtaine de salariés. L’enjeu est d’optimiser notre capacité de livraison « juste à temps ». Notre stock initial de 10 000 références sera adapté à la typologie du parc français. Elles seront disponibles dès le premier trimestre 2020 sur notre site, avec une livraison en H + 4 en région Auvergne-Rhône-Alpes et en J + 1 sur tout le territoire. Ces références concernent en premier lieu les familles de produits les plus demandées comme les moyeux, les pièces de suspension-direction et les applications pour remorques. En complément de ces pièces à forte rotation, les pompes à eau, les pièces électriques et d’équipements intérieurs seront aussi disponibles.

« Il y a de la place pour des marques différentes »

DAPL : Justement, comment se positionne Sampa sur le marché des pièces de rechange ?
EV : Plus que l’aspect alternatif, notre offre globale permet de répondre aux besoins de plus en plus diversifiés des réparateurs et des flottes. Nous apportons une réponse rapide et aisée pour réaliser une intervention technique dans sa globalité, et ce pour tous les types de marques et de véhicules grâce à un catalogue de 32 000 références identifiées sur TecDoc.

DAPL : Des élargissements de gammes sont-ils à attendre ?
EV : Nous les adapterons en fonction des demandes. Sampa est connu sur le marché pour ses pièces de suspension, dont les coussins, avec une production de 3 millions d’unités par an. Nous voulons élargir notre notoriété à toutes nos gammes. En particulier, nous souhaitons rendre accessibles des offres nouvelles comme les sellettes homologuées (E9-55R01) et leurs kits de réparation, les capteurs ABS et les sondes NOx. Nous proposerons bientôt une gamme complète d’amortisseurs et, dans un futur proche, une offre de disques et de tambours fabriqués dans notre fonderie.

Mots clefs associés à cet article : Sampa

Dans la même rubrique :

  • SAF-Holland : un nouvel entrepôt pour les pièces de rechange
    SAF-Holland : un nouvel entrepôt pour les pièces de rechange
  • ZF joue la proximité avec son nouveau réseau ZF Service Point V.I.
    ZF joue la proximité avec son nouveau réseau ZF Service Point V.I.
  • Nokian Tyres Intuitu : le système de surveillance digital des pneus
    Nokian Tyres Intuitu : le système de surveillance digital des pneus
  • TomTom Telematics rebaptisé Webfleet Solutions
    TomTom Telematics rebaptisé Webfleet Solutions
  • Stoneridge lance un boîtier anti-démarrage
    Stoneridge lance un boîtier anti-démarrage
  • Jost Group dévoile ses nouvelles plaquettes de frein
    Jost Group dévoile ses nouvelles plaquettes de frein
  • Forankra reprend Altec France
    Forankra reprend Altec France
  • Wabco Fleet Solutions connecte la flotte de TIP Trailer
    Wabco Fleet Solutions connecte la flotte de TIP Trailer
  • Wabco crée la division Fleet Solutions
    Wabco crée la division Fleet Solutions
  • ZF confirme l’acquisition de Wabco
    ZF confirme l’acquisition de Wabco
  • Lohr Industrie : des essieux électriques avec Saf-Holland
    Lohr Industrie : des essieux électriques avec Saf-Holland
  • Thermo King connecte les remorques avec Trailer Assist
    Thermo King connecte les remorques avec Trailer Assist
  • Gates Extra Service devient Gates FleetRunner
    Gates Extra Service devient Gates FleetRunner
  • Allison Transmission investit dans l’électrique
    Allison Transmission investit dans l’électrique
  • Nexa Autocolor lance Turbo Vision
    Nexa Autocolor lance Turbo Vision

Newsletter
Recherche