Questions à : Philippe Lannes, PDG de Delko

Publié le par .

Avec 80 centres implantés en France en vingt ans, le réseau de centres-autos Delko fait de la résistance face à ses concurrents industriels. L’enseigne, qui se recentre sur ses fondamentaux, vise les 100 centres à court terme. Ses atouts : l’indépendance, l’esprit entrepreneurial et l’offre de service d’un garage artisanal.

Philippe Lannes, PDG de Delko : « Le SAV d’aujourd’hui réclame une agilité et une réactivité que les concessionnaires et les constructeurs n’ont pas
Philippe Lannes, PDG de Delko : « Le SAV d’aujourd’hui réclame une agilité et une réactivité que les concessionnaires et les constructeurs n’ont pas

Décision Atelier : Jusqu’ici plutôt discret, Delko semble vouloir mieux s’afficher. Pourquoi ?
Philippe Lannes : Delko va fêter cette année ses 20 ans, dont 15 ans pour la franchise. Nous possédons 80 centres, dont 72 franchisés. Nous espérons atteindre la centaine de points de ventes en 2020. Ce cap doit nous permettre de rester indépendants et d’avoir les moyens nécessaires d’un réseau national.

DA : Quel bilan faites vous de l’année 2018 ?
PL : Nous étions en progression de 5 % jusqu’en novembre pour atterrir à + 3 % avec 64 % de marge moyenne. Nous avons réalisé 38 millions d’euros de CA avec environ 200 000 entrées en atelier. Le CA de la centrale est de 6 millions d’euros, hors filiales.

« Le SAV d’aujourd’hui réclame une agilité et une réactivité que les concessionnaires et les constructeurs n’ont pas. »

DA : Quelles nouveautés allez-vous déployer ?
PL  : Nous allons continuer à intégrer le pare-brise avec l’idée de proposer une palette de prestations la plus complète possible. On pense que ce marché va s’atomiser. À ce stade, soixante de nos centres font du remplacement de pare-brise, ce qui représente 1,2 % de notre CA.

DA : Les évolutions automobiles risquent en après-vente, de profiter davantage aux réseaux de marque qu’aux indépendants. Cela vous inquiète-t-il ?
PL : Le SAV d’aujourd’hui réclame une agilité et une réactivité que les concessionnaires et les constructeurs n’ont pas. À mon avis, ces derniers se concentreront à l’avenir davantage sur la vente de pièces, un marché à très forte marge pour eux.

Mots clefs associés à cet article : Delko

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • [Vidéo] Rencontre avec Bertrand Cormier, Midas
    [Vidéo] Rencontre avec Bertrand Cormier, Midas
  • Speedy offre le test du boîtier E85
    Speedy offre le test du boîtier E85
  • Batterie : Speedy dépanne à domicile
    Batterie : Speedy dépanne à domicile
  • Midas aux côtés des automobilistes
    Midas aux côtés des automobilistes
  • Midas travaille à « l’après Covid-19 »
    Midas travaille à « l’après Covid-19 »
  • Midas recrute
    Midas recrute
  • Midas fait son tour de France
    Midas fait son tour de France
  • Midas continue d’encourager l’Éco prévention
    Midas continue d’encourager l’Éco prévention
  • Midas se mobilise pour le nouveau contrôle technique
    Midas se mobilise pour le nouveau contrôle technique
  • Midas confie à pretpro.fr la recherche de financement de ses futurs franchisés
    Midas confie à pretpro.fr la recherche de financement de ses futurs franchisés
  • Midas fait évoluer son site web
    Midas fait évoluer son site web
  • Speedy : cap sur les flottes et le vitrage
    Speedy : cap sur les flottes et le vitrage
  • Midas a rendez-vous avec la croissance
    Midas a rendez-vous avec la croissance
  • Speedy plus frais que jamais !
    Speedy plus frais que jamais !
  • Midas vise l’ouverture de 20 nouveaux centres
    Midas vise l’ouverture de 20 nouveaux centres

Newsletter
Recherche