Questions à : Philippe Nobile, directeur général par intérim d’Oscaro

Publié le par .

Début novembre, Oscaro, en difficulté financière, a été racheté par Parts Holding Europe (PHE), maison mère d’Autodistribution. Cette acquisition a été rapidement suivie par la mise en place d’une direction générale intérimaire composée d’experts de Boston Consulting Group (BCG). À sa tête Philippe Nobile.

Philipe Nobile (à gauche) accompagné de Jean-Baptiste Choteau (directeur de la stratégie)
Philipe Nobile (à gauche) accompagné de Jean-Baptiste Choteau (directeur de la stratégie)

Décision Atelier : Quelles ont été vos premières impressions quand vous êtes arrivés chez Oscaro ?
Philippe Nobile : La situation était tendue. Nous avons dû vite reprendre les choses en main, à commencer par rassurer nos 600 salariés. Jusqu’à mi-décembre, nous avons eu des échéances rapides de règlements avec nos fournisseurs malgré d’importantes difficultés de trésorerie. Nous avons dû ajuster notre organisation pour régler les problèmes avec nos clients et quelques dysfonctionnements opérationnels. Nous nous sommes vite calés pour mettre en place un certain nombre de contrôles et d’indicateurs. Mais ce mauvais passage nous a permis de gagner en maturité et de nous réorganiser. L’arrivée du nouvel actionnariat nous apporte un soutien pour nous développer. Nous en avions besoin. Nous étions arrivés à un virage que nous avons en définitive bien négocié.

DA : Oscaro était dirigé sans réel contrôle ?
PN : Oscaro est passé de 0 à 300 millions d’euros de chiffres d’affaires en seulement quinze ans. C’est très rapide. L’entreprise n’a pas pris le temps d’instaurer des méthodes de travail performantes, en rapport avec sa nouvelle dimension. Les règles de gestion ne sont plus les mêmes.

DA : C’est quoi la nouvelle dimension d’Oscaro aujourd’hui ?
PN : C’est, comme je vous le disais, 600 salariés pour un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros. Nous avons 2,5 millions de clients actifs avec une base de 8 millions. Oscaro possède quatre sites : son siège basé à Paris, sa relation client à Gennevilliers et deux sites logistiques à Cergy-Pontoise et Argenteuil.

« Oscaro a une incroyable capacité à rebondir »

DA : Oscaro n’a t-il pas souffert d’un problème de rentabilité ?
PN : Non. Oscaro a été pénalisé par des changements structurels, sa taille mais aussi un contexte de marché avec des attaques en termes de communication. Les relations étaient aussi tendues avec certains équipementiers et constructeurs. Il est vrai aussi qu’Oscaro n’avait pas de trésorerie assez forte pour encaisser les coups durs. Ces dix-huit derniers mois, la marque se cherchait sur son relais de croissance tandis que la concurrence se développait.

DA : Oscaro n’a pas su rester compétitif en termes de prix ?
PN : Nous avons une veille tarifaire efficace. Il n’y a aucun souci là-dessus. Les carences sont plus au niveau des exigences du commerce en ligne, comme l’expérience client, l’ergonomie du site, les livraisons, les retours. Des points qui ont été laissés de côté. La situation est moins facile qu’avant, mais Oscaro reste de très loin le leader du marché. L’entreprise a une incroyable capacité à rebondir.

Intégralité de l’entretien à retrouver dans le Décision Atelier d’avril, n° 139

Dans la même rubrique :

  • Une plateforme B to B pour les fournisseurs du secteur de l’automobile
    Une plateforme B to B pour les fournisseurs du secteur de l’automobile
  • Le digital au service de la vente des véhicules d’occasion
    Le digital au service de la vente des véhicules d’occasion
  • Oscaro collection : la nouvelle offre dédiée aux youngtimers
    Oscaro collection : la nouvelle offre dédiée aux youngtimers
  • La Collective des amortisseurs lance une nouvelle campagne de communication
    La Collective des amortisseurs lance une nouvelle campagne de communication
  • La marketplace Daparto opérationnelle en France
    La marketplace Daparto opérationnelle en France
  • Premier baromètre de l’Observatoire Oscaro
    Premier baromètre de l’Observatoire Oscaro
  • eBay : une étude montre un pic de la vente en ligne d’accessoires automobiles
    eBay : une étude montre un pic de la vente en ligne d’accessoires automobiles
  • Wyz Group lance son école en ligne
    Wyz Group lance son école en ligne
  • Mobivia investit dans reparcar.fr
    Mobivia investit dans reparcar.fr
  • Delticom rafraîchit son site web Tirendo
    Delticom rafraîchit son site web Tirendo
  • Des corners Oscaro au sein des hypermarchés Casino
    Des corners Oscaro au sein des hypermarchés Casino
  • Pneumaclic annonce des résultats en nette progression
    Pneumaclic annonce des résultats en nette progression
  • Start-up : la 19e branche du CNPA
    Start-up : la 19e branche du CNPA
  • Oscaro : Jan Löning nommé directeur général
    Oscaro : Jan Löning nommé directeur général
  • Wyz Group lance son nouveau site web
    Wyz Group lance son nouveau site web

Newsletter
Recherche