Rapid Pare-Brise s’achète une conduite

Publié le par .

Perçu comme l’agitateur du marché lors de son arrivée il y a quatre ans, le réseau Rapid Pare-Brise annonce travailler de manière plus rigoureuse et fait un pas vers les assureurs.

L’enseigne a fait le ménage en sortant une quarantaine d’adhérents qui ne respectaient plus les nouveaux critères de rigueur.
L’enseigne a fait le ménage en sortant une quarantaine d’adhérents qui ne respectaient plus les nouveaux critères de rigueur.

Malgré une baisse des volumes de 4 % en 2016, le marché du vitrage reste très dynamique avec l’arrivée de nouvelles enseignes dans le sillage de Rapid Pare-Brise, dont la rapidité de développement a été spectaculaire.

Le réseau poursuit ses ambitions de croissance pour parvenir à 250 franchises à la fin du premier trimestre 2018 et 350 à terme. Il est aujourd’hui le quatrième acteur du marché en termes de chiffre d’affaires, qui atteint les 60 millions d’euros avec 100 000 pare-brise posés par an.

Cofondateur de l’enseigne, David Vrel peine à cacher son agacement alors que les concurrents poussent comme des champignons, inspirés par son succès. « Il se crée tout et n’importe quoi. C’est un gros problème pour nous qui avons professionnalisé notre enseigne avec la mise en place d’outils. Nous devons plus que jamais marquer notre différence pour ne pas être assimilés aux nouveaux entrants bricoleurs, sans moyens, qui envoient des factures sans limite aux assureurs juste pour faire de l’argent », tempête-t-il.

Coup de ménage

Car le dirigeant, qui affirme être désormais à la tête d’un réseau structuré, s’est acheté une bonne conduite après s’être attiré les foudres des leaders du marché lors de son arrivée. Pour se différencier, Rapid Pare-Brise, qui enregistre 8 % de retours, a fait un pas dans le sens des assureurs avec la mise en place d’une garantie d’un an sur le remplacement de vitrage. L’enseigne a aussi fait le ménage en sortant une quarantaine d’adhérents qui ne respectaient plus les nouveaux critères de rigueur.

« Notre message vers les assureurs est de leur dire de ne pas chercher du prix mais de la qualité de service » explique David Vrel, qui refuse de travailler pour une vingtaine d’euros de l’heure. Un discours que l’enseigne a porté lors de la dernière édition du Salon du courtage, début septembre.

Mots clefs associés à cet article : Rapid pare-brise

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Ucar progresse en 2018
    Ucar progresse en 2018
  • Point S ou le nouveau canal publicitaire
    Point S ou le nouveau canal publicitaire
  • Mondial Pare-Brise multiplie les campagnes pour ses 20 ans
    Mondial Pare-Brise multiplie les campagnes pour ses 20 ans
  • Adas : Texa va équiper les 320 centres Mondial Pare-Brise
    Adas : Texa va équiper les 320 centres Mondial Pare-Brise
  • Euromaster annonce de nouvelles nominations
    Euromaster annonce de nouvelles nominations
  • Siligom affûte sa communication
    Siligom affûte sa communication
  • First Stop met les bouchées doubles sur le recrutement
    First Stop met les bouchées doubles sur le recrutement
  • Euromaster : 22 centres agréés pour la pose réglementaire d’éthylotests
    Euromaster : 22 centres agréés pour la pose réglementaire d’éthylotests
  • BestDrive a désormais sa propre gamme de pneus
    BestDrive a désormais sa propre gamme de pneus
  • First Stop renforce son maillage
    First Stop renforce son maillage
  • Euromaster accélère dans l’entretien préventif des flottes
    Euromaster accélère dans l’entretien préventif des flottes
  • Euromaster et France Pare-Brise s’associent
    Euromaster et France Pare-Brise s’associent
  • Indra : + 30 % de chiffre d’affaires en 2018
    Indra : + 30 % de chiffre d’affaires en 2018
  • Pneumatiques : un marché morose imputé aux Gilets jaunes
    Pneumatiques : un marché morose imputé aux Gilets jaunes
  • Euromaster nomme un nouveau directeur des systèmes d’information
    Euromaster nomme un nouveau directeur des systèmes d’information

Newsletter
Recherche