Reconfinement : le transport routier de marchandises replonge

Publié le par .

La FNTR a lancé mi-novembre une enquête sur l’impact économique du reconfinement sur les entreprises du transport routier de marchandises : baisse de l’activité, déséquilibres qui renchérissent leurs coûts, pression sur les prix. Plus de la moitié des chefs d’entreprise (54 %) se déclarent insatisfaits.

Reconfinement : le transport routier de marchandises replonge

Après trois semaines de reconfinement, les entreprises du TRM abordent mieux la situation que lors du premier confinement avec seulement 17 % d’entre elles en arrêt partiel de leur activité (contre 33 % en juin dernier). Cependant, la moitié constate une baisse de son activité (49 %) par rapport à la même période de l’année précédente. Un phénomène qui affecte particulièrement les TPE.

Comme lors du premier confinement, des déséquilibres persistent, ce qui augmente le coût du transport. Ainsi, 62 % des transporteurs rencontrent des problématiques liées à la crise sanitaire, 36 % des entreprises enregistrent des kilomètres à vide supplémentaires (en moyenne autour de 15 %), et 34 % des transporteurs doivent faire face à des cas contacts ou à de l’absentéisme.

Autres problématiques importantes : la pression sur les prix (pour 36 % des transporteurs) et des difficultés de paiement de la part des clients (27 %). « Tous craignent un effet de dumping sur les prix, ce qui serait mortifère pour l’ensemble de la profession », alerte la Fédération.

Embauches et investissements gelés

En ce qui concerne l’emploi, seuls 3 % des conducteurs sont en chômage partiel. Pour les trois prochains mois, trois dirigeants sur quatre envisagent une stabilité des effectifs, 19 % une réduction. « Bien que les chefs d’entreprise n’envisagent pas de licenciements, il n’y aurait que très peu de recrutements dans les mois à venir, ce qui est un véritable retournement de situation dans le secteur », commente le syndicat.

Selon lui, compte tenu des conséquences en matière de trésorerie, les entreprises ne pourront maintenir ou envisager des projets d’investissement pour l’année prochaine.
« Elles vont donc s’inscrire dans une stabilité des moyens de production. Un problème d’autant plus important que le secteur doit être en capacité d’investir notamment pour relever le défi de la transition énergétique, et dont les pouvoirs publics devront se saisir pour accompagner les transporteurs. Nous avons d’ailleurs proposé un dispositif de type PGE dédié à l’investissement dans les véhicules toujours plus propres », conclut la FNTR.

Dans la même rubrique :

  • Kiloutou se met au vert
    Kiloutou se met au vert
  • Heppner donne une nouvelle impulsion à son développement international
    Heppner donne une nouvelle impulsion à son développement international
  • Le parc d’autocars ne cesse de progresser
    Le parc d’autocars ne cesse de progresser
  • Photographie du transport routier de marchandises en 2019
    Photographie du transport routier de marchandises en 2019
  • ADP livre une nouvelle giga gare de fret à Roissy Charles de Gaulle
    ADP livre une nouvelle giga gare de fret à Roissy Charles de Gaulle
  • SLTI se lance dans la logistique et intègre Tred Union
    SLTI se lance dans la logistique et intègre Tred Union
  • 44 % des transporteurs déplorent une baisse de leur activité
    44 % des transporteurs déplorent une baisse de leur activité
  • Le CNR publie son enquête sur le TRM longue distance en 2019
    Le CNR publie son enquête sur le TRM longue distance en 2019
  • Chute de 18 % du secteur transport et entreposage en 2020
    Chute de 18 % du secteur transport et entreposage en 2020
  • Prix du transport : les ventes à distance font grimper les prix
    Prix du transport : les ventes à distance font grimper les prix
  • Stef et Nagel finalisent leur accord
    Stef et Nagel finalisent leur accord
  • Pour les sociétés de transports de l’Ouest, l’union fait la force
    Pour les sociétés de transports de l’Ouest, l’union fait la force
  • Extension des horaires des restaurants routiers
    Extension des horaires des restaurants routiers
  • Petit Forestier acquiert 1 000 camions électriques Volta Zero
    Petit Forestier acquiert 1 000 camions électriques Volta Zero
  • Le Gouvernement budgète 1,7 milliards d’euros pour développer la logistique française
    Le Gouvernement budgète 1,7 milliards d’euros pour développer la logistique française

Newsletter
Recherche