Remplacement du vitrage : vers une diversification nécessaire

Publié le par .

Le marché du remplacement du vitrage se prépare à l’arrivée des nouvelles technologies comme le pare-brise intelligent, la gestion des Adas ou encore le véhicule autonome. La diversification semble également nécessaire, ce qui pousse les réseaux et les enseignes à multiplier les services et à proposer des formations à leurs employés.

Le marché du remplacement du vitrage est évalué à 1 milliard d’euros (©Carglass)
Le marché du remplacement du vitrage est évalué à 1 milliard d’euros (©Carglass)

Le marché du remplacement du vitrage automobile est en recul depuis quelques années, et les acteurs observent une concurrence accrue. Il est évalué à environ un milliard d’euros. Pierre-Yves Desjeux, directeur général adjoint de France Pare-brise, observe une baisse du nombre d’interventions, cependant contrebalancée par une surface vitrée de plus en plus importante sur les véhicules et l’introduction des Adas. Selon lui, le vitrage reste dépendant d’une saisonnalité, « le premier semestre est souvent en recul et le second vient combler les lacunes », dit-il ; sans aucune certitude cette année avec l’irruption de l’épidémie Covid-19. Il ajoute : « Le problème de la main-d’œuvre persiste, comme souvent dans les secteurs de l’après-vente. »
Depuis quelques années, les enseignes diversifient leurs activités. Elles entendent se démarquer en proposant de nouvelles prestations, telles que la réparation sur le lieu choisi par le client ou le prêt d’un véhicule, mais aussi des services mobiles, avec une offre évolutive. A+Glass a ainsi lancé il y a trois ans un web planning, c’est-à-dire un agenda fonctionnant de manière autonome. Le client peut prendre rendez-vous 24 h/24 et 7 j/7 en enregistrant ses cartes grise et verte et en envoyant une photo du vitrage. En ce qui concerne la concurrence, « chacun avance ses pions », estime Marie-Pierre Tanugi de Jongh, présidente du directoire d’A+Glass. Parmi ses atouts, elle énonce la digitalisation et la communication digitale, son référencement par les compagnies d’assurance et le paiement rapide, qui permet de préserver la trésorerie des centres. Chaque enseigne A+Glass bénéficie d’une communication locale, d’une référence digitale – en collaboration avec l’application Waze, de web planning, d’un numéro vert et de conditions d’achat négociées.

Point S se diversifie à travers le développement de l’activité vitrage depuis juin 2019. L’enseigne prévoit d’atteindre 120 centres avec une baie dédiée au vitrage fin 2020 et au moins 200 points de vente à moyen terme. Selon David Dewez, responsable national concept vitrage, Point S Glass est un « bébé qui surfe sur la notoriété des Point S existants ». Il estime que d’ici à 2022 Point S Glass peut viser la deuxième place du marché. Le concept s’ouvre également en dehors du réseau. Joël Arandel, directeur marketing de Point S, indique : «  L’objectif est d’atteindre un maillage suffisant pour aller chercher les grands comptes et pour pouvoir communiquer. » À noter que Point S Glass ne sera pas agréé par les compagnies d’assurance.

Enfin, dans l’optique de développer son réseau, France Pare-Brise entend compter 420 points de vente en 2021. Aujourd’hui, le réseau renforce ses services et son parcours client avec la possibilité de prendre rendez-vous en ligne 24/7. De plus, avec le prêt d’un véhicule ou la pose sur le lieu choisi, France Pare-Brise favorise la mobilité de ses clients. Le réseau entend également optimiser le suivi grâce à un système de gestion de sinistre externalisé, un logiciel certifié et une facturation dématérialisée qui permettent une transmission rapide de tous les éléments (suivis statistique et commercial). Par ailleurs, France Pare-Brise a accru sa notoriété par son appartenance au groupe Saint-Gobain depuis 2016, faisant dorénavant partie du réseau Glassdrive créé en 2001 et présent dans onze pays européens.

Adas : vers plus de technicité

Les enseignes investissent dans l’amélioration des compétences de leurs collaborateurs. Pour rappel, l’Advanced Driver Assistance System (Adas) est un système géré par des caméras et des radars. Ensemble, ils permettent un système de régulation de vitesse, d’aide au freinage, d’aide au maintien de trajectoire, une alerte de détections d’angles morts, etc. Après un remplacement de vitrage, il est nécessaire de recalibrer la caméra du système d’aide à la conduite conformément aux directives du constructeur car cette dernière est généralement dissociée du pare-brise. L’intervention doit se faire en centre technique. Le poseur réalise un diagnostic sur les différents systèmes équipant le véhicule. Le technicien installe ensuite le dispositif de calibrage, l’ajuste et procède au calibrage de la caméra. Les Adas seront de nouveau opérationnelles.

Les enseignes A+Glass investissent dans la formation et les outils propres aux aides à la conduite. Chez Speedy, l’ambition du réseau pour l’année 2020 est de développer le calibrage Adas dans les grandes agglomérations. Il est aussi question d’utiliser les dernières technologies d’aide à la pose et de développer la rénovation des optiques de phare dans ses 500 centres. France Pare-Brise confirme les évolutions apportées par les Adas. Pierre-Yves Desjeux observe notamment que « le coût moyen d’une intervention est en augmentation ». Il ajoute : « Aujourd’hui le pare-brise est technologique. » France Pare-brise propose deux formations Adas faites par Cesvi depuis deux ans maintenant. La première est une formation pour les adhérents et poseurs pour le calibrage, la communication autour du pare-brise et de la sensibilisation. La seconde formation est concentrée sur le véhicule électrique : le niveau d’intervention et les installations de bornes électriques dans les centres à la libre appréciation de l’adhérent, et en partenariat avec Shell.

Un métier de plus en plus valorisé

Les réparateurs de pare-brise bénéficient de formations régulières qui leur permettent de connaître les dernières techniques et technologies. Selon Marie-Pierre Tanugi de Jongh, « le secteur du vitrage demande de plus en plus de technicité ». C’est pourquoi A+Glass dispense une formation continue aux chefs de centre et à leurs employés. Ces formations leur apprennent à accueillir physiquement et au téléphone les clients afin de les rassurer et d’installer la confiance. Par ailleurs, la digitalisation des dossiers et la centralisation des factures sont au cœur de la formation d’A+Glass, déjà digitalisé à 48 %. La digitalisation permet un atout majeur : une trésorerie rapide et sans avance, mais aussi « moins de paperasse à faire, pour plus de confort », assure Marie-Pierre Tanugi de Jongh. La présidente du directoire d’A+Glass ajoute que le vitrage bénéficie d’une bonne image, qu’il s’agit d’un « métier valorisé et valorisant pour de jeunes professionnels ». La moyenne d’âge chez A+Glass est d’ailleurs de 34 ans.

France Pare-Brise s’est lui associé au CNPA pour mettre en place des formations aux métiers de poseur et réparateur. Speedy propose également une formation continue à ses cinquante experts dédiés au vitrage. Les nouveaux arrivants sont « mis à niveau » à l’aide d’un tutorat, afin d’ « optimiser le savoir-faire vitrage. » Carglass a créé une formation dédiée pour le métier de technicien vitrage et délivre le certificat de qualification professionnelle (CQP) d’opérateur vitrage depuis 2014. Chaque collaborateur, à son arrivée dans l’entreprise, suit une formation de quatre semaines minimum afin d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de sa fonction. Par ailleurs, Carglass met en place des initiatives de mobilité interne. Ainsi, les collaborateurs bénéficient de possibilités d’évolutions transversales, notamment grâce à ses formations métier permettant des changements de carrière.

[Dossier complet dans le magazine n°149]

Mots clefs associés à cet article : Vitrage, A+Glass, Carglass, France Pare-Brise , Mondial Pare-brise, Point S, Speedy, Siligom

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le groupe Lavance change d’actionnaire
    Le groupe Lavance change d’actionnaire
  • Point S s’implante au Cameroun
    Point S s’implante au Cameroun
  • Rent A Car dévoile « Easy Péage »
    Rent A Car dévoile « Easy Péage »
  • Euromaster poursuit ses ambitions de croissance
    Euromaster poursuit ses ambitions de croissance
  • Richard Girard nommé directeur de l’enseigne American Car Wash
    Richard Girard nommé directeur de l’enseigne American Car Wash
  • First Stop se met aux contrats d’entretien avec Mobox
    First Stop se met aux contrats d’entretien avec Mobox
  • Point S confirme ses ambitions en Chine
    Point S confirme ses ambitions en Chine
  • [Vidéo] Éléphant Bleu prend soin des clients comme de la nature
    [Vidéo] Éléphant Bleu prend soin des clients comme de la nature
  • Point S reprend les centres de l’enseigne « Pneu à bas prix »
    Point S reprend les centres de l’enseigne « Pneu à bas prix »
  • Point S présente ses offres de désinfection
    Point S présente ses offres de désinfection
  • Valeo partenaire de Mondial Pare-Brise
    Valeo partenaire de Mondial Pare-Brise
  • Pneumatique : – 34 % sur le premier quadrimestre
    Pneumatique : – 34 % sur le premier quadrimestre
  • First Stop dévoile ses forfaits dédiés à la révision
    First Stop dévoile ses forfaits dédiés à la révision
  • First Stop & Côté Route se mobilisent pour la reprise
    First Stop & Côté Route se mobilisent pour la reprise
  • France Pare-Brise rouvre tous ses centres
    France Pare-Brise rouvre tous ses centres

Newsletter
Recherche