Renault Trucks : des performances françaises à dupliquer dans le monde

Publié le par .

Hausse des ventes de 16 tonnes, déploiement d’offres de maintenance, développement de l’activité véhicules transformés…, le constructeur confirme sa position en France et entend propager ces bons résultats au niveau international.

En France, Renault Trucks a vendu 23 581 véhicules en 2018.
En France, Renault Trucks a vendu 23 581 véhicules en 2018.

Renault Trucks vient de dévoiler ses résultats pour l’année 2018. Et le dynamisme est au rendez-vous, particulièrement en France « cœur de business » de la marque, commente son P-DG, Bruno Blin. Le constructeur, porté par un marché profitable, a ainsi facturé au total 23 581 véhicules dans l’Hexagone, soit une progression de 10,1 % qui confirme quatre années consécutives d’accroissement. En France, la marque du groupe Volvo Trucks détient désormais 27,7 % de parts de marché sur les plus de 16 tonnes et 28,1 % sur les 6 tonnes et plus. « En deux ans, notre PDM a augmenté de 20,4 % sur le territoire national », assure le P-DG.

L’activité VO en forte expansion

Concernant son activité VO, Renault Trucks a immatriculé 8 500 véhicules, contre 6 846 l’an passé. Cette hausse de 23 % s’accompagne en outre d’une augmentation des contrats de service avec un taux de pénétration plus fort de 6 points par rapport à 2017, s’établissant à 18 %. Par ailleurs, la Used Trucks Factory, une unité de transformation de VO créée en 2017 dans l’usine de Bourg-en-Bresse, a œuvré sur 400 véhicules l’année dernière. Tracteurs transformés en porteurs, camions longs en véhicules de chantier, Renault Trucks aimerait qu’ils représentent à terme 10 % du volume VO écoulé. « Le succès du X-Road est tel que nous avons dû mener une action en justice car nous avons détecté de faux camions transformés floqués Renault Trucks », informe Bruno Blin. Le constructeur prévoit aussi de créer cette année des contrats de maintenance adaptés à ces véhicules transformés.

Le contrat de maintenance prédictive déployé dans 15 pays

D’ailleurs, pour ce qui est de son activité après-vente, le constructeur enregistre une hausse de 5 % de son chiffre d’affaires en pièces de rechange et augmente d’autant son taux de pénétration de contrats de maintenance, qui s’établit à 23,6 %. « Trente pour-cent de nos camions sont vendus avec des contrats de maintenance », atteste le dirigeant. Par ailleurs, Renault Trucks est en train de déployer un contrat de maintenance prédictive et espère que 10 000 de ses camions sur les routes en seront pourvus à fin 2019. « L’idée est de pouvoir anticiper la panne et de changer une pièce de manière prédictive, même à l’étranger », assure le P-DG.

Au total, Renault Trucks a facturé 54 868 camions dans le monde en 2018

En ce qui concerne ses activités à l’étranger, Renault Trucks enregistre des résultats mitigés. Hors Europe et avec quelque 4 457 camions facturés, le constructeur connaît un repli de 8,8 % en 2018. En cause, les conditions politiques mises en place par le Gouvernement algérien – pays où le constructeur est particulièrement actif –, qui durcissent les conditions d’importation de véhicules. Pour pallier cette difficulté, Renault Trucks a sorti de terre une usine d’assemblage en Algérie, opérationnelle depuis mars 2019. Le constructeur entend produire 1 100 véhicules cette année, puis 2 000 unités en 2020. L’objectif est de facturer au minimum 750 véhicules en 2019. Malgré le recul des ventes du constructeur en dehors de l’Europe, Renault Trucks a augmenté ses volumes de vente en Afrique de 25 % en 2018.

En revanche, en Europe, avec 26 830 véhicules facturés, le constructeur enregistre une hausse de 13,5 % de ses ventes. « L’Europe est notre cœur de cible. La mission de Jean-Claude Bailly, qui a été nommé directeur général de Renault Trucks Europe en 2018, est d’uniformiser nos progressions dans l’ensemble des pays », conclut Bruno Blin.

Mots clefs associés à cet article : Poids lourd, Véhicule industriel, Volvo Trucks, Renault Trucks

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • MAN déploie la réalité augmentée et virtuelle dans ses ateliers
    MAN déploie la réalité augmentée et virtuelle dans ses ateliers
  • Volvo et Nvidia partenaires pour développer le segment des VU autonomes
    Volvo et Nvidia partenaires pour développer le segment des VU autonomes
  • Optifuel Challenge : un seul conducteur sera retenu pour la grande finale
    Optifuel Challenge : un seul conducteur sera retenu pour la grande finale
  • MAN : un nouveau point de service à Laval
    MAN : un nouveau point de service à Laval
  • Un Mercedes Econic taillé pour le dépannage urbain
    Un Mercedes Econic taillé pour le dépannage urbain
  • DAF garantit ses VO de moins de 4 ans
    DAF garantit ses VO de moins de 4 ans
  • Lamberet se dote d’une nouvelle usine
    Lamberet se dote d’une nouvelle usine
  • L’Actros 5 nouveau de Mercedes est sorti
    L’Actros 5 nouveau de Mercedes est sorti
  • Gruau fête ses 130 ans
    Gruau fête ses 130 ans
  • Volvo Trucks tient les conducteurs à distance
    Volvo Trucks tient les conducteurs à distance
  • Renault Trucks : trois équipes françaises à la finale du challenge après-vente
    Renault Trucks : trois équipes françaises à la finale du challenge après-vente
  • DAF va accroître sa production de cabines à Westerlo
    DAF va accroître sa production de cabines à Westerlo
  • Avec TruckParts, Mercedes-Benz s’attaque à la réparation indépendante
    Avec TruckParts, Mercedes-Benz s’attaque à la réparation indépendante
  • Volvo Trucks forme en alternance et recrute
    Volvo Trucks forme en alternance et recrute
  • Renault Trucks renforce la protection des usagers de la route
    Renault Trucks renforce la protection des usagers de la route

Newsletter
Recherche