Renault Trucks réfléchit à supprimer 463 postes en France

Publié le par .

Fortement touché par le ralentissement économique lié à la crise sanitaire, Renault Trucks travaille à un plan de réajustement de ses effectifs qui pourrait conduire à la suppression en France de 463 emplois.

Renault Trucks travaille à un plan de réajustement de ses effectifs qui pourrait conduire à la suppression en France de 463 emplois.
Renault Trucks travaille à un plan de réajustement de ses effectifs qui pourrait conduire à la suppression en France de 463 emplois.

Alors que ses activités sont touchées par la crise économique post-Covid et par le ralentissement de la demande de véhicules industriels, Renault Trucks, filiale du groupe Volvo, envisage de procéder à un ajustement de ses effectifs afin de restaurer sa compétitivité et d’assurer son développement sur le long terme.

Cela pourrait conduire à la suppression en France de 463 postes, exclusivement des postes d’employés et de cadres.

La crise économique engendrée par la crise sanitaire du Covid-19 va avoir un impact fort et durable sur les résultats de Renault Trucks, qui s’attend à une baisse significative du marché du camion en 2020. Le constructeur se prépare à une activité économique qui ne renouera pas, à court et moyen termes, avec les niveaux d’avant-crise.

« Nous ressentons déjà les effets de la fragilité économique du secteur du transport. Nous nous attendons à un ralentissement durable de la demande de nos clients. La conséquence immédiate de cette situation est une chute significative de nos revenus », commente la marque qui, pour faire face à cette baisse de revenus et continuer d’investir dans son futur, s’emploie à réduire ses coûts.

Ajuster son organisation

Renault Trucks envisage d’ajuster son organisation à une demande des marchés plus faible, tout en accélérant sa transformation centrée sur l’expérience client et conducteur, ainsi que sur la transition énergétique.

Pour limiter fortement les départs de salariés, le constructeur réfléchit à créer de nouveaux postes par la réinternalisation de certaines activités.

« Ajuster notre organisation et réduire nos coûts est impératif pour la pérennité de notre entreprise et pour celle de nos partenaires et fournisseurs » souligne Bruno Blin, président de Renault Trucks SAS. « Notre volonté est de nous appuyer uniquement sur des mesures de départs volontaires et des mobilités internes, et ainsi de ne procéder à aucun licenciement contraint », poursuit le dirigeant.

Développer de nouvelles compétences

La direction de Renault Trucks travaillera en étroite collaboration avec les organisations syndicales représentatives pour inscrire ce projet d’ajustement des effectifs dans le cadre d’un dispositif de rupture conventionnelle collective (RCC).
Ce projet s’accompagnerait par ailleurs d’un transfert des compétences en interne, ainsi que d’un plan de développement de nouvelles compétences afin de permettre au constructeur de se préparer aux nouveaux défis de son industrie.

En mars dernier, Bruno Blin indiquait que Renault Trucks avait connu en France une croissance de 2 % en 2019. Le président anticipait un recul de 15 % de ses ventes mondiales pour cette année dans une conjoncture économique en tension. Une baisse amplifiée par l’épidémie de coronavirus, qui n’avait alors pas totalement touché la France.

La marque accuse une baisse de 43 % de ses ventes en France sur les 5 premiers mois de l’année avec 4075 camions vendus entre janvier et mai 2020.

Dans la même rubrique :

  • Benoît Marchadier, nouveau responsable de l’activité VO de Mercedes-Benz Trucks France
    Benoît Marchadier, nouveau responsable de l’activité VO de Mercedes-Benz Trucks France
  • Scania livre un attelage inédit utilisant le gaz et l’électricité
    Scania livre un attelage inédit utilisant le gaz et l’électricité
  • Burgel reçoit son cinquième MAN
    Burgel reçoit son cinquième MAN
  • Iveco va livrer 100 S-Way GNL à Gruber Logistics
    Iveco va livrer 100 S-Way GNL à Gruber Logistics
  • Renault Trucks poursuit la formation en classes virtuelles
    Renault Trucks poursuit la formation en classes virtuelles
  • Pile à combustible : Daimler Truck et Volvo finalisent leur joint-venture
    Pile à combustible : Daimler Truck et Volvo finalisent leur joint-venture
  • [Vidéo] Présentation du Volta Zero
    [Vidéo] Présentation du Volta Zero
  • [Vidéo] Rencontre avec Carla Detrieux, Volta Trucks
    [Vidéo] Rencontre avec Carla Detrieux, Volta Trucks
  • Christian Levin va diriger Scania
    Christian Levin va diriger Scania
  • Mercedes-Benz soumet les eActros et eEconic au grand froid
    Mercedes-Benz soumet les eActros et eEconic au grand froid
  • Cummins va fournir des moteurs de taille moyenne à Daimler Truck
    Cummins va fournir des moteurs de taille moyenne à Daimler Truck
  • Ford dévoile des panneaux lumineux pour les VU
    Ford dévoile des panneaux lumineux pour les VU
  • Le Ford Trucks F-Max bientôt commercialisé en France ?
    Le Ford Trucks F-Max bientôt commercialisé en France ?
  • MAN dévoile son TGX Individual Lion S
    MAN dévoile son TGX Individual Lion S
  • Mercedes-Benz Vans affiche un bilan 2020, surprenant
    Mercedes-Benz Vans affiche un bilan 2020, surprenant

Newsletter
Recherche