S.A.V : l’horizon s’éclaircit pour les réseaux de marque

Publié le par .

Si les réseaux constructeurs ont, ces dernières années, cédé du terrain aux acteurs indépendants en matière de S.A.V., les éléments de marché devraient leur être profitables à moyen terme.

S.A.V : l’horizon s’éclaircit pour les réseaux de marque

À la demande du CNPA, le cabinet d’étude TCG Conseil a mené une étude prospective sur l’évolution du marché de l’après-vente en 2025. Avec plus de 2 millions de véhicules vendus par an entre 2018 et 2025, le parc devrait croître de 2,6 % (par rapport à 2017) pour atteindre plus de 33 millions de véhicules particuliers.

La part du diesel ne représenterait alors que 37 % (contre 62 % en 2017). La part de l’essence grimpe à 53 % (contre 37 %) et celle de l’électrique (hybride et électrique) à près de 10 %. L’électrique devrait représenter 30 % des ventes à l’horizon 2025. Étonnamment, le kilométrage moyen annuel repartirait légèrement à la hausse, en particulier pour les véhicules à essence, qui prennent la place des diesels.

Une baisse de 0,5 % de l’activité S.A.V. en 2025

Plus de véhicules et plus de roulage ne rimeront cependant pas avec davantage d’activité en après-vente car les véhicules seront plus fiables et s’électrisent. En 2025, l’électrification du parc pourrait faire perdre 300 000 entrées en atelier et faire chuter la facture d’une réparation de 50 %. Ainsi, TCG Conseil table sur un léger retrait du marché en volume en 2025 (– 0,5 % par rapport à 2016). Le nombre d’entrés en atelier devrait ainsi passer de 50,3 à 50 millions.

Les réparations chutent de 11,5 %. L’activité sera essentiellement portée par l’entretien (+ 4,3 %), avec un retour de l’annualisation des opérations mais aussi un contrôle technique renforcé. Le poste pneumatique sera aussi en croissance (+ 2,3 %) avec des gommes appelées à s’user plus rapidement sur des véhicules électriques à plus fort couple. En outre, l’augmentation du parc et du roulage profitent au marché du pneumatique.

Une plus forte transparence des prix et une vigoureuse concurrence entre les acteurs pressurisent les prix. En valeur, le marché connaîtra qu’une légère hausse de 1,6 % hors inflation et devrait atteindre les 14 Md€ hors taxe (contre 13,8 Md€ en 2016). Les segments de l’entretien, des réparations et des pneumatiques connaitront des hausses respectives de 0,9 %, 1,6 % et 3 %.

+ 2,2 points d’entrées en ateliers pour les réseaux de marque

Après des années compliquées pour les réseaux de marque qui ont perdu des parts de marché, le contexte 2025 devrait davantage leur sourire. Leurs parts de marché en volume devraient croitre de 2,2 % pour atteindre le 42,6 %. Les parts des MRA déclinent légèrement à 26,7 % (contre 28,5 % en 2016) et celles des grandes enseignes se maintiennent autour des 28 %.

En valeur, les parts de marché des constructeurs stagnent à 46,8 % mais celles des MRA s’érodent de 0,6 point à 26,5 %. Celles des grandes enseignes passent de 23,5 % en 2016 à 24,2 % en 2025.

« La poussée des contrats d’entretien, la LOA, la télématique, les évolutions technologiques et les efforts tarifaires consentis par les marques vont jouer en faveur des réseaux constructeurs » conclut Christophe Guillaneuf, dirigeant de TCG Conseil.

Mots clefs associés à cet article : TCG Conseil

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concession
    [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concession
  • Equip Auto dévoile son programme de conférences
    Equip Auto dévoile son programme de conférences
  • PIEC : le Conseil d’Etat suspend en partie l’arrêté d’application
    PIEC : le Conseil d’Etat suspend en partie l’arrêté d’application
  • EBP MéCa passe du DMS au BMS
    EBP MéCa passe du DMS au BMS
  • La FFC représente les 150 membres de la FFA
    La FFC représente les 150 membres de la FFA
  • L’U.E. rend le freinage d’urgence et l’adaptateur de vitesse obligatoires
    L’U.E. rend le freinage d’urgence et l’adaptateur de vitesse obligatoires
  • La France compte 32 455 ateliers
    La France compte 32 455 ateliers
  • Grand débat national : les doléances du CNPA
    Grand débat national : les doléances du CNPA
  • Daf Conseil dévoile les 10 formations les plus sollicitées
    Daf Conseil dévoile les 10 formations les plus sollicitées
  • Philippe Baudin prend la présidence d’Equip Auto
    Philippe Baudin prend la présidence d’Equip Auto
  • Occasions électriques : 1,2 % de part de marché en mars
    Occasions électriques : 1,2 % de part de marché en mars
  • Véhicules électriques : le déploiement des points de charge se poursuit
    Véhicules électriques : le déploiement des points de charge se poursuit
  • Expédicar et ProovStation élues start-up de l’année
    Expédicar et ProovStation élues start-up de l’année
  • [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’avril 2019
    [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’avril 2019
  • Quels scénarios pour la fin des véhicules thermiques en 2040 ?
    Quels scénarios pour la fin des véhicules thermiques en 2040 ?

Newsletter
Recherche