SGS souhaite s’imposer sur le SIV

Publié le par .

La filiale française du groupe SGS, acteur majeur du contrôle technique avec ses enseignes Auto Sécurité et Sécuritest, annonce la mise en fonction d’une toute nouvelle plate-forme dédiée au système d’immatriculation des véhicules.

Déjà 30 000 opérations liées aux cartes grises pour les pros ont été effectuées par SGS.
Déjà 30 000 opérations liées aux cartes grises pour les pros ont été effectuées par SGS.

Démarrée fin 2017 avec la fermeture du service en préfecture, l’activité SIV (système d’immatriculation des véhicules) a donné lieu à la création d’une nouvelle plate-forme chez SGS. Elle permet à tous, professionnels et grand public, de réaliser facilement et rapidement toutes les démarches pour immatriculer les véhicules.

« En complément, nous réalisons aussi les opérations pour les gages (inscriptions et levée), duplicatas et changement d’adresse (locataire et titulaire), ce qui représente un réel accompagnement pour les gestionnaires et responsables de parcs automobiles » explique Guillaume Lepoivre directeur commercial du pôle transport de SGS France.

Mandataire d’État

Déjà 30 000 opérations liées aux cartes grises pour les pros
Fort de ce développement, le groupe a obtenu depuis novembre 2018 le statut de mandataire d’État, ce qui lui confère la possibilité de réaliser des opérations d’immatriculation pour le compte du ministère de l’Intérieur. SGS est également capable de gérer des opérations pour d’autres ministères sur présence d’un mandat.

« À ce jour, nous avons déjà mis en production plus de 30 000 opérations liées aux cartes grises pour les acteurs pro. La plate-forme permet de centraliser les demandes, d’assurer un suivi, de gérer un compte client dédié, de créer un profil sur mesure, etc. En complément de l’immatriculation, l’utilisateur peut procéder au changement de titulaire, à la déclaration de cession ou d’achat », conclut le responsable.

Mots clefs associés à cet article : Contrôle technique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concession
    [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concession
  • Equip Auto dévoile son programme de conférences
    Equip Auto dévoile son programme de conférences
  • PIEC : le Conseil d’Etat suspend en partie l’arrêté d’application
    PIEC : le Conseil d’Etat suspend en partie l’arrêté d’application
  • EBP MéCa passe du DMS au BMS
    EBP MéCa passe du DMS au BMS
  • La FFC représente les 150 membres de la FFA
    La FFC représente les 150 membres de la FFA
  • L’U.E. rend le freinage d’urgence et l’adaptateur de vitesse obligatoires
    L’U.E. rend le freinage d’urgence et l’adaptateur de vitesse obligatoires
  • La France compte 32 455 ateliers
    La France compte 32 455 ateliers
  • Grand débat national : les doléances du CNPA
    Grand débat national : les doléances du CNPA
  • Daf Conseil dévoile les 10 formations les plus sollicitées
    Daf Conseil dévoile les 10 formations les plus sollicitées
  • Philippe Baudin prend la présidence d’Equip Auto
    Philippe Baudin prend la présidence d’Equip Auto
  • Occasions électriques : 1,2 % de part de marché en mars
    Occasions électriques : 1,2 % de part de marché en mars
  • Véhicules électriques : le déploiement des points de charge se poursuit
    Véhicules électriques : le déploiement des points de charge se poursuit
  • Expédicar et ProovStation élues start-up de l’année
    Expédicar et ProovStation élues start-up de l’année
  • [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’avril 2019
    [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’avril 2019
  • Quels scénarios pour la fin des véhicules thermiques en 2040 ?
    Quels scénarios pour la fin des véhicules thermiques en 2040 ?

Newsletter
Recherche