Selon Bosch, l’électrification est aussi rentable pour les camions de 7,5 à 26 t

Publié le par .

En plus de ses programmes d’électrification pour les véhicules de livraison en zone urbaine (eCityTruck), Bosch promeut l’électrification des déplacements régionaux, avec eRegioTruck, qui concerne des véhicules plus lourds, dont des camions ou des bus.

DR / Bosch
DR / Bosch

Pour respecter la réduction drastique des émissions de CO2 d’ici 2030 imposée par l’Union européenne et poursuivre sa propre feuille de route vers la neutralité carbone, le groupe Bosch multiplie les recherches et les avancées, notamment dans le domaine des livraisons et des déplacements régionaux.

« Les solutions d’entraînement électriques eCityTruck de Bosch permettent un fonctionnement à la fois silencieux et sans émissions au niveau local. Elles se présentent sous la forme de modules compacts disponibles en deux variantes : d’une part l’essieu électrique, qui associe le moteur électrique, l’électronique de puissance et la boîte de vitesses pour former une unité compacte, et d’autre part un module d’entraînement électrique sans boîte de vitesses », précise le groupe par voie de communiqué. Deux solutions faciles à intégrer dans des VUL de moins de 7,5 tonnes et qui garantissent, selon les configurations, jusqu’à 200 km d’autonomie. Sachant que les tournées de livraison moyennes tournent aux alentours de 80 kilomètres ou moins, elles peuvent être réalisées avec une seule charge de batterie, dixit Uwe Gackstatter, président de la division Bosch Powertrain Solutions.

Des applications pour le transport régional moyenne distance

JPEG - 98.4 ko
Bosch voit plus loin que les livraisons urbaines courtes distances et se projette sur le transport régional de moyennes distances avec les solutions eRegio Truck.

Bosch va désormais plus loin et estime que « l’électrification devient rentable pour les camions de 7,5 à 26 tonnes assurant les livraisons régionales ». Les solutions d’entraînement électriques eRegioTruck sont ainsi destinées aux utilitaires moyens et lourds, ainsi qu’aux bus et aux autocars. « Ce concept d’entraînement contribue très largement à rendre le transport régional dans un rayon de 250 kilomètres environ aussi économique et efficace que possible, mais aussi silencieux et sans émissions locales. La solution système inclut le moteur électrique, l’onduleur et le Vehicle Control Unit. Selon la topologie, le moteur électrique compact peut être utilisé comme une unité électrique séparée associée à une boîte de vitesses, ou comme un composant actif intégré dans un essieu rigide », détaille le groupe.

Les promesses de l’hydrogène

Pour les transports de lourdes charges sur de longues distances, Bosch travaille sur des programmes mondiaux concentrés sur plusieurs solutions adaptées aux différents besoins des clients : entraînements diesel, au gaz naturel, 100 % électriques ou à pile à combustible. Pour faire rouler des camions de 40 tonnes sur des centaines de kilomètres grâce à l’énergie électrique, Bosch met en avant les solutions d’entraînement eDistanceTruck, qui incluent la pile à combustible et l’entraînement hybride. Bosch rappelle qu’il développe actuellement le stack aux côtés de la start-up Powercell, avec une production en série prévue à partir de 2022. Le lancement sur le marché du système de pile à combustible complet, à savoi rle Fuel Cell Power Module, est prévu pour 2023. Par ailleurs, Bosch participe actuellement avec d’autres entreprises d’envergure au projet pilote H2Haul, financé par l’Union européenne, visant à créer et exploiter une petite flotte de camions à pile à combustible.

Mots clefs associés à cet article : Bosch, Energie, Véhicule électrique, Véhicule hydrogène, véhicule gaz, Transport

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Allison Transmission : nouveaux essieux électriques eGen Power
    Allison Transmission : nouveaux essieux électriques eGen Power
  • Vector eCool : le froid tout électrique de Carrier Transicold
    Vector eCool : le froid tout électrique de Carrier Transicold
  • Webasto confirme son projet de rétrofit d’un bus
    Webasto confirme son projet de rétrofit d’un bus
  • ZF n’oublie pas les fourchettes d’embrayage
    ZF n’oublie pas les fourchettes d’embrayage
  • Un passager virtuel pour plus de sécurité
    Un passager virtuel pour plus de sécurité
  • Thermo King veut assurer la chaîne du froid des vaccins contre la Covid-19
    Thermo King veut assurer la chaîne du froid des vaccins contre la Covid-19
  • Bosch et Weichai Power améliorent le rendement des moteurs Diesel
    Bosch et Weichai Power améliorent le rendement des moteurs Diesel
  • Allison Transmission : nouvelle technologie hybride sous la marque eGen Flex
    Allison Transmission : nouvelle technologie hybride sous la marque eGen Flex
  • Les « Parts Spécialists » Diesel Technic de nouveau opérationnels
    Les « Parts Spécialists » Diesel Technic de nouveau opérationnels
  • ZF renforce les opérations de tests sur le circuit de Jeversen
    ZF renforce les opérations de tests sur le circuit de Jeversen
  • Saf-Holland digitalise et simplifie la commande de pièces
    Saf-Holland digitalise et simplifie la commande de pièces
  • Lamberet dévoile ses dernières innovations
    Lamberet dévoile ses dernières innovations
  • Chéreau met en ligne son nouveau catalogue pièces de rechange
    Chéreau met en ligne son nouveau catalogue pièces de rechange
  • Diesel Technic investit dans la qualité et la logistique
    Diesel Technic investit dans la qualité et la logistique
  • VDO propose de la formation tachygraphe à distance
    VDO propose de la formation tachygraphe à distance

Newsletter
Recherche