Speedy : cap sur les flottes et le vitrage

Publié le par .

Les flottes et le vitrage seront les deux priorités de Speedy pour cette année.

Éric Terefenko, président de Speedy.
Éric Terefenko, président de Speedy.

Pour la première fois depuis son rachat par Bridgestone, il y a trois ans, l’équipe dirigeante de Speedy a pris la parole dans le cadre d’une conférence de presse.

Son nouveau président, Éric Terefenko, en place depuis septembre 2018, a indiqué que Speedy, malgré ses 41 ans, comptait conserver l’esprit d’une start-up. « Nous devons protéger notre agilité et notre sens de l’urgence sur ce secteur très dynamique de l’après-vente automobile », a-t-il déclaré. Une phrase qui veut témoigner d’une forme d’indépendance vis-à-vis de l’industriel devenu son actionnaire. « Avec l’acquisition de Speedy, Bridgestone ne souhaite pas faire une opération financière mais aller jusqu’au bout du retail. Le groupe nous apporte de la visibilité et de la sérénité. Il nous ajoute de la force tout en préservant l’indépendance de notre modèle » poursuit le président.

90 % de taux de notoriété

Speedy, qui a décroché pour la cinquième année consécutive le titre « Service Client de l’Année », souhaite être l’enseigne préférée des Français pour l’entretien de leur véhicule en s’appuyant sur trois piliers. À commencer par la puissance de sa marque, qui profite de 90 % de taux de notoriété. Son site internet est consulté par 6 millions de visiteurs par an. Plus de 15 % de ses entrées en atelier arrivent par le Web, dont 70 % sont le fait de nouveaux clients. Cette notoriété est tirée par un maillage de proximité avec 80 % de la population française à moins de 15 minutes d’un centre Speedy. Un taux que la centrale désire élever.

Speedy met aussi en avant la passion du client avec un service de 40 personnes qui leur sont dédiées et la force des hommes. « Il y a de l’humain dans tout ce que nous faisons », commente Éric Terefenko. L’enseigne indique avoir 96 % de clients satisfaits et profiter d’un excellent « Net promoter score » de 53,8.

Ses compétences sont aussi, selon le responsable, un atout avec en propre un centre de formation international qui forme 5 500 stagiaires par an (dont 3 000 salariés de chez Speedy). Le centre basé à Nanterre est aussi l’école de First Stop et Côté Route, les deux autres enseignes de Bridgestone.

Au niveau de ses activités, Speedy indique réaliser un tiers de son chiffres d’affaire avec le pneumatique (30 000 pneus écoulés en 2018). En trois ans, la marque Bridgestone est passée de 6 à 35 % !

La priorité cette année sera de développer le vitrage avec l’ambition de doubler l’activité en trois ans. Soit de passer de 10 millions à 30 millions d’euros. « Nous voulons être une alternative à Carglass », lâche Éric Terefenko. Pour mieux se faire connaître sur ce métier, l’enseigne revient en sponsoring TV sur TF1. Tous les centres devront être en mesure de faire du vitrage cette année, au moins de la réparation. Un centre d’appels dédié à cette activité a été mis en place.

Autre volonté du réseau, mieux travailler les flottes, qui représenteront à terme un client sur deux (contre un sur quatre aujourd’hui avec 55 millions d’euros de chiffre d’affaires). La marque développe trois programmes dans ce sens : Eurofleet, Speedy Fleet et Proxifleet, qu’elle vient de lancer pour capter les petites flottes de proximité, de 3 à 20 véhicules.

Bientôt une centrale d’achat pour le groupe

Côté logistique pièces, Speedy a indiqué la mise en place prochaine d’une centrale d’achat pilotée par le groupe Bridgestone. « Celle-ci nous donnera une force d’achat plus importante » explique Aymeric Le Her, directeur des achats. À ce jour, les ateliers Speedy sont livrés dans la journée à 90 % en direct par les équipementiers. Les 10 % restants sont opérées par la plate-forme Proxitech. Un schéma appelé donc à changer.

L’internationalisation de l’enseigne est aussi au programme avec la volonté d’atteindre les 1 000 centres, dont 50 % hors de nos frontières. « Cette dimension nous rendra moins vulnérables », conclut Éric Terefenko.

Speedy en chiffres (monde) :

-  283 millions d’euros de chiffre d’affaires (123 millions par la franchise) ;
-  562 centres (486 en France, dont 252 intégrés) ;
-  2 600 salariés ;
-  1 million de clients actifs.

Mots clefs associés à cet article : Speedy

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Midas fait évoluer son site web
    Midas fait évoluer son site web
  • Midas a rendez-vous avec la croissance
    Midas a rendez-vous avec la croissance
  • Speedy plus frais que jamais !
    Speedy plus frais que jamais !
  • Questions à : Philippe Lannes, PDG de Delko
    Questions à : Philippe Lannes, PDG de Delko
  • Midas vise l’ouverture de 20 nouveaux centres
    Midas vise l’ouverture de 20 nouveaux centres
  • Delko passe à la vidéo
    Delko passe à la vidéo
  • Speedy convertit au bioéthanol avec Flexfuel
    Speedy convertit au bioéthanol avec Flexfuel
  • Midas ouvre un centre à Pont-à-Mousson
    Midas ouvre un centre à Pont-à-Mousson
  • Midas choisit Flexfuel pour dépolluer
    Midas choisit Flexfuel pour dépolluer
  • Midas offre le décrassage moteur
    Midas offre le décrassage moteur
  • Midas s’implante en Tunisie
    Midas s’implante en Tunisie
  • Speedy reprend les ateliers du loueur Parcours
    Speedy reprend les ateliers du loueur Parcours
  • [Vidéo] Speedy anticipe la panne avec My Speedy
    [Vidéo] Speedy anticipe la panne avec My Speedy
  • Éric Terefenko prend les rênes de Speedy
    Éric Terefenko prend les rênes de Speedy
  • Midas poursuit son implantation en Afrique
    Midas poursuit son implantation en Afrique

Newsletter
Recherche