Spoors lance sa vignette connectée

Publié le par .

La vignette connectée de Spoors permet à l’automobiliste d’être joignable sans avoir à dévoiler ses données personnelles.

La vignette connectée permet d’être joignable. (© Spoors)
La vignette connectée permet d’être joignable. (© Spoors)

Spoors est une start-up française qui propose des stickers personnalisables, basés sur la technologie QR code, pour transformer les objets mobiles ou immobiles en objets connectés. L’objectif de cette vignette connectée est de faciliter la prise de contact sans avoir à dévoiler ses données personnelles et son identité. Par exemple, dans les situations de stationnement gênant, d’accident ou d’alarme déclenchée, le propriétaire du véhicule est prévenu facilement et de manière anonyme. Si le volant est partagé, la vignette peut orienter la mise en relation vers le conducteur adéquat avec le bon canal (mail, sms, téléphone).

Les 300 premières vignettes gratuites

Pour configurer un Spoors, les utilisateurs disposent d’une application et d’un site web. Une fois paramétrée et collée sur le pare-brise, la vignette est opérationnelle. De plus elle est personnalisable et adaptable en temps réel via smartphone, tablette ou ordinateur. Ainsi, chaque véhicule peut intégrer des fonctionnalités d’objet connecté avec une technologie QR code.

Pour le lancement de ce nouveau service, les 300 premières vignettes sont mises à disposition des professionnels et des particuliers gratuitement. La commande se fait sur le site de Spoors, en indiquant ses identifiants (pour le pro) ou ses coordonnées (pour le particulier). Pour les institutions publiques, la start-up propose des partenariats sur mesure.

Le processus est développé et breveté par Spoors, qui est actuellement incubé par le startup studio corporate Wefound, en partenariat avec le groupe Engie.

Mots clefs associés à cet article : Start-up, Innovation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Avec Hervé Gros, Equip Auto tient son nouveau directeur
    Avec Hervé Gros, Equip Auto tient son nouveau directeur
  • FNA : Robert Bassols, bien décidé à défendre la place des artisans dans le paysage du SAV auto
    FNA : Robert Bassols, bien décidé à défendre la place des artisans dans le paysage du SAV auto
  • Les VE plus écologiques pour 53% des Français
    Les VE plus écologiques pour 53% des Français
  • Les activités mécanique/carrosserie toujours en berne
    Les activités mécanique/carrosserie toujours en berne
  • Prix de l’Équipement, le grand rendez-vous de la filière de l’équipement d’atelier
    Prix de l’Équipement, le grand rendez-vous de la filière de l’équipement d’atelier
  • Les ZFE repoussées à 2030 ?
    Les ZFE repoussées à 2030 ?
  • FEV assiste les constructeurs de V.E. dans l’étude des infrastructures de recharge
    FEV assiste les constructeurs de V.E. dans l’étude des infrastructures de recharge
  • Daf Conseil présente sa prochaine vidéo
    Daf Conseil présente sa prochaine vidéo
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 14 au 18 juin 2021
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 14 au 18 juin 2021
  • Franck Diego rejoint le GNFA comme directeur commercial
    Franck Diego rejoint le GNFA comme directeur commercial
  • Le Sénat pousse le rétrofit et la libéralisation des pièces captives
    Le Sénat pousse le rétrofit et la libéralisation des pièces captives
  • PS Team se lance en France
    PS Team se lance en France
  • Clas présente une offre adaptée à la loi Montagne II
    Clas présente une offre adaptée à la loi Montagne II
  • ZFE : l’association Eco Entretien propose une dérogation
    ZFE : l’association Eco Entretien propose une dérogation
  • ZFE : l’association 40 millions d’automobilistes promet une action en justice
    ZFE : l’association 40 millions d’automobilistes promet une action en justice

Newsletter
Recherche