Spoors lance sa vignette connectée

Publié le par .

La vignette connectée de Spoors permet à l’automobiliste d’être joignable sans avoir à dévoiler ses données personnelles.

La vignette connectée permet d’être joignable. (© Spoors)
La vignette connectée permet d’être joignable. (© Spoors)

Spoors est une start-up française qui propose des stickers personnalisables, basés sur la technologie QR code, pour transformer les objets mobiles ou immobiles en objets connectés. L’objectif de cette vignette connectée est de faciliter la prise de contact sans avoir à dévoiler ses données personnelles et son identité. Par exemple, dans les situations de stationnement gênant, d’accident ou d’alarme déclenchée, le propriétaire du véhicule est prévenu facilement et de manière anonyme. Si le volant est partagé, la vignette peut orienter la mise en relation vers le conducteur adéquat avec le bon canal (mail, sms, téléphone).

Les 300 premières vignettes gratuites

Pour configurer un Spoors, les utilisateurs disposent d’une application et d’un site web. Une fois paramétrée et collée sur le pare-brise, la vignette est opérationnelle. De plus elle est personnalisable et adaptable en temps réel via smartphone, tablette ou ordinateur. Ainsi, chaque véhicule peut intégrer des fonctionnalités d’objet connecté avec une technologie QR code.

Pour le lancement de ce nouveau service, les 300 premières vignettes sont mises à disposition des professionnels et des particuliers gratuitement. La commande se fait sur le site de Spoors, en indiquant ses identifiants (pour le pro) ou ses coordonnées (pour le particulier). Pour les institutions publiques, la start-up propose des partenariats sur mesure.

Le processus est développé et breveté par Spoors, qui est actuellement incubé par le startup studio corporate Wefound, en partenariat avec le groupe Engie.

Mots clefs associés à cet article : Start-up, Innovation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le Garac intègre les véhicules historiques
    Le Garac intègre les véhicules historiques
  • Un consortium autour de la recharge nouvelle génération
    Un consortium autour de la recharge nouvelle génération
  • Reconnaissance historique des entreprises de proximité : la FNA salue le geste
    Reconnaissance historique des entreprises de proximité : la FNA salue le geste
  • Hausse des dépenses liées à la prime à la conversion et au bonus en 2019
    Hausse des dépenses liées à la prime à la conversion et au bonus en 2019
  •  Autopromotec repoussé en 2022
    Autopromotec repoussé en 2022
  • Bornes électriques : le challenge de la France
    Bornes électriques : le challenge de la France
  • Des utilitaires électriques en auto-partage à Paris
    Des utilitaires électriques en auto-partage à Paris
  • L’Anfa partenaire de l’Opco Mobilités
    L’Anfa partenaire de l’Opco Mobilités
  • Retrofuture s’affirme sur le marché naissant du rétrofit
    Retrofuture s’affirme sur le marché naissant du rétrofit
  • Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
    Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
  • Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
    Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
  • La FFC fait évoluer la « Tribu »
    La FFC fait évoluer la « Tribu »
  • L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
    L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
  • Les loueurs courte durée réclament justice
    Les loueurs courte durée réclament justice
  • Fortes chaleurs : Mondial Assistance connaît une hausse de 21 % de son activité
    Fortes chaleurs : Mondial Assistance connaît une hausse de 21 % de son activité

Newsletter
Recherche