Sterne à la fois freiné et remonté par la crise

Publié le par .

Si la crise sanitaire a cassé la bonne dynamique du groupe Sterne, elle aura eu le mérite de l’éclairer sur de nouveaux axes de progression et de le conforter dans l’accélération de sa stratégie de développement.

La crise sanitaire a permis à Sterne de repenser ses projet de développement, notamment à l'international.
La crise sanitaire a permis à Sterne de repenser ses projet de développement, notamment à l'international.

Si l’année 2019 avait été profitable au transporteur Sterne, spécialiste du transport sur mesure, avec une croissance de 6 % de son chiffre d’affaires (213,5 M€), la crise sanitaire a cassé la dynamique. Le groupe, qui avait programmé une croissance de plus de 8 % cette année, table désormais prudemment sur une croissance nulle.

Le confinement a marqué un recul de 23 % de l’activité du transporteur, qui a cependant su tirer profit de ses activités autour du transport aérien d’urgence.

Si le groupe a réduit la voilure pour s’adapter à une demande en berne (certains livreurs ont été mis au chômage partiel) et a souscrit par sécurité à un prêt garanti par l’État (qui pourrait être remboursé très rapidement en l’absence de seconde vague sanitaire), il assure avoir été en mesure de maintenir son réseau de distribution en France comme à l’étranger avec le même engagement de service. Il affirme de même que ses prestataires se sont eux aussi montrés à la hauteur malgré les fortes contraintes sanitaires.

Aujourd’hui, la reprise de l’activité est progressive mais encourageante. Le groupe tire les leçons de ce triste épisode. Il souhaite renforcer l’utilisation des outils en ligne et avoir une meilleure appréhension dans la gestion des risques. Il souhaite promouvoir une nouvelle organisation mettant en place le télétravail, les horaires décalés, les outils connectés, ainsi qu’une réorganisation des bureaux.

Savoir rebondir

La crise devrait accélérer ses projets comme le renforcement de la mutualisation des flux pour réduire le nombre de kilomètres parcourus (accélérer en interne le rapprochement de ses activités pour mutualiser ses savoir-faire), la consolidation et la pérennisation de la relation avec ses prestataires, l’élargissement de son offre de services pour être en capacité de résister aux situations de crise.

Il s’agit aussi de diversifier les clients et les flux visés en se tournant davantage vers la logistique avale et le B to C. L’international est aussi au programme, et en particulier l’accélération de son développement en Chine.

Dans la même rubrique :

  • Le TRM retrouve un bon niveau d’activité en juin
    Le TRM retrouve un bon niveau d’activité en juin
  • Le transport routier de marchandises chute de 27 % au second trimestre
    Le transport routier de marchandises chute de 27 % au second trimestre
  • Le Gouvernement pousse le fret ferroviaire
    Le Gouvernement pousse le fret ferroviaire
  • « Si vous l’avez, c’est qu’un camion vous l’a apporté ! » : La FNTR en campagne
    « Si vous l’avez, c’est qu’un camion vous l’a apporté ! » : La FNTR en campagne
  • Une première plateforme d’échange de données environnementales
    Une première plateforme d’échange de données environnementales
  • TRM : les indicateurs se relèvent en mai, mais…
    TRM : les indicateurs se relèvent en mai, mais…
  • De nouvelles règles pour le transport en Europe
    De nouvelles règles pour le transport en Europe
  • TRM : une activité pas si polluante qu’on imagine !
    TRM : une activité pas si polluante qu’on imagine !
  • FNTR : première édition de la Semaine nationale du transport routier de marchandises
    FNTR : première édition de la Semaine nationale du transport routier de marchandises
  • Xerfi prévoit une baisse de 18 % du CA du transport et de l’entreposage
    Xerfi prévoit une baisse de 18 % du CA du transport et de l’entreposage
  • Le TRM toujours privé du report de la suppression de l’avantage fiscal sur le gazole
    Le TRM toujours privé du report de la suppression de l’avantage fiscal sur le gazole
  • Quatre Mercedes Actros pour un convoi de 330 tonnes
    Quatre Mercedes Actros pour un convoi de 330 tonnes
  • TRM : l’orage gronde
    TRM : l’orage gronde
  • Les mesures sanitaires amputent de 2,5 % le prix de revient du TRM
    Les mesures sanitaires amputent de 2,5 % le prix de revient du TRM
  • Covid-19 : le secteur du transport routier salue le plan de la Commission pour stimuler l’économie européenne
    Covid-19 : le secteur du transport routier salue le plan de la Commission pour stimuler l’économie européenne

Newsletter
Recherche