Toujours plus de concentration chez les concessionnaires

Publié le par .

Une étude de L’Argus montre que l’univers de la distribution automobile français n’échappe pas à la concentration. Les acteurs les plus importants vendent toujours plus.

Une étude de L’Argus montre que l’univers de la distribution automobile français n’échappe pas à la concentration. Les acteurs les plus importants vendent toujours plus.
Une étude de L’Argus montre que l’univers de la distribution automobile français n’échappe pas à la concentration. Les acteurs les plus importants vendent toujours plus.

La concentration se poursuit chez les distributeurs automobiles. La preuve avec les derniers chiffres apportés par notre confrère L’Argus, qui vient de publier son top 100 des plus grands acteurs du secteur.

L’an passé, les ventes cumulées des cent plus grands groupes de distribution avaient progressé plus fortement que le marché français, et ce pour la cinquième année consécutive. À plus de 1,105 million d’unités, le cumul des ventes de véhicules neufs des groupes du top 100 avait progressé de 8 %, soit plus que les 5,1 % de croissance du marché français dans son ensemble. Leur chiffre d’affaires cumulé avait bondi de 9,1 %, à 39,2 milliards d’euros.

« Cette robuste croissance est notamment liée à deux facteurs : d’une part, les gains d’efficacité et la rationalisation des process commerciaux, aidés en cela par des stratégies phygitales. D’autre part, des opérations de croissance externe, avec de nombreuses acquisitions en 2017, parfois en dehors de leur zone de chalandise historique », explique le journal.

Une rentabilité moyenne en hausse

Les ventes de véhicules d’occasion du top 100 représentent en 2017 près de 962 000 unités, soit 16,9 % du total du marché en France. Toutefois, si on considère seulement les transactions de professionnel à particulier, les cent plus gros distributeurs représentent une part beaucoup plus significative.

La rentabilité moyenne continue de s’améliorer. Ainsi, pour les groupes qui ont répondu sur ce point, le taux de profit n’a cessé de grimper depuis cinq ans : 0,8 % en 2013 à 1,2 % en 2014 et 2015, 1,3 % en 2016, et enfin 1,5 % en 2017.

Sur un marché français mature, L’Argus souligne que les opérations de croissance externe risquent de coûter toujours plus cher aux opérateurs à l’échelle nationale. Dans ce contexte, « quelques groupes français commencent à scruter avec intérêt les opportunités qui se présentent dans certains autres pays européens » comme la Belgique, la Suisse ou encore le Luxembourg.

Une progression de plus de 46 % pour le groupe By My Car

Avec un chiffre d’affaires de 5,13 milliards d’euros (+ 8,1 %) et 138 697 VN vendus, le groupe PGA conserve largement son titre de numéro un français. Mais il faut souligner la spectaculaire progression de By My Car, deuxième du classement avec 1,56 milliard d’euros de CA (+ 46,2 %) et 41 000 VN distribués. Faisant valoir 38 280 véhicules neufs et 1,26 milliard d’euros de CA, le groupe Bernard retrouve la troisième marche du podium, que Gueudet (4e) lui avait ravie en 2016.

Mots clefs associés à cet article : Marché, Véhicules neufs, Véhicules d’occasion

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le groupe Renault crée Elexent
    Le groupe Renault crée Elexent
  • Les ventes de véhicules électriques et hybrides explosent en juin
    Les ventes de véhicules électriques et hybrides explosent en juin
  • Le groupe PSA pousse l’assurance connectée
    Le groupe PSA pousse l’assurance connectée
  • Le top 10 des distributeurs pèse 40 % de la distribution automobile
    Le top 10 des distributeurs pèse 40 % de la distribution automobile
  • PSA Aftermarket lance une boutique en ligne d’accessoires
    PSA Aftermarket lance une boutique en ligne d’accessoires
  • Ford présente son filtre à air
    Ford présente son filtre à air
  • PSA étoffe son offre en économie circulaire en Europe
    PSA étoffe son offre en économie circulaire en Europe
  • [Vidéo] Pièces multimarque : Renault à l’offensive avec l’animation Business Autres Marques, BAM !
    [Vidéo] Pièces multimarque : Renault à l’offensive avec l’animation Business Autres Marques, BAM !
  • Plus de 6 % de part de marché en mai pour l’électrique
    Plus de 6 % de part de marché en mai pour l’électrique
  • L’industrie automobile mondiale à l’aube d’une « sélection naturelle »
    L’industrie automobile mondiale à l’aube d’une « sélection naturelle »
  • La LLD redémarre avec une flotte verdie
    La LLD redémarre avec une flotte verdie
  • Renault précise les contours de l’arrivée de Guy-Olivier Ducamp à la tête de l’activité rechange multimarque
    Renault précise les contours de l’arrivée de Guy-Olivier Ducamp à la tête de l’activité rechange multimarque
  • Bonus et prime pour l’achat d’un véhicule expliqués par le CNPA
    Bonus et prime pour l’achat d’un véhicule expliqués par le CNPA
  • Ventes en mai : – 50 % pour le VN, – 34 % pour le VO
    Ventes en mai : – 50 % pour le VN, – 34 % pour le VO
  • Guy-Olivier Ducamp nommé directeur de l’activité IAM chez Renault
    Guy-Olivier Ducamp nommé directeur de l’activité IAM chez Renault

Newsletter
Recherche