Transition-One rend l’électrique accessible à tous les citadins

Publié le par .

L’impératif écologique a poussé la start-up française à relever le défi du rétrofit d’une voiture en une demi-journée pour 5 000 euros. Le concept est simple : remplacer le moteur thermique par un électrique dans les petits véhicules.

Une transition rentabilisée en un peu plus de trois ans.
Une transition rentabilisée en un peu plus de trois ans.

Transition-One apporte une nouvelle solution sur le marché. Le rétrofit est une manière simple et économique pour les automobilistes de passer à l’électrique. À noter qu’il est compatible avec les petits véhicules les plus vendus sur le marché comme la Citroën C1, la Fiat 500, la Peugeot 107, la Toyota Aygo, la Twingo 2 ou encore la Volkswagen Polo.

Le temps de la conversion est de trois ou quatre heures dans les ateliers de Transition-One. Le moteur est donc remplacé par des batteries. La start-up inclut une tablette tactile connectée sur le tableau de bord, équipée de la fonction eCall, un dispositif d’appel d’urgence avec géolocalisation rendu obligatoire par la Commission européenne sur tous les nouveaux modèles commercialisés depuis le 1er avril 2018.

Une transition rentabilisée en un peu plus de trois ans

Depuis mars 2019, un premier prototype sur une Renault Twingo II est en circulation. Après 5 000 kilomètres parcourus, aucune panne n’est à déplorer. Ce test grandeur nature a permis à Transition-One d’affiner sa promesse : les voitures converties disposent d’une autonomie de 100 kilomètres et d’une vitesse maximum de 110 km/h. Une autonomie et une puissance jugées suffisantes pour couvrir les 20 kilomètres parcourus en moyenne tous les jours par les Français pour se rendre au travail (étude Insee).

Une dernière étape reste néanmoins à franchir, celle de l’indispensable homologation pour que le véhicule converti soit immatriculé et assuré. La start-up assure travailler main dans la main avec les autorités compétentes pour que ses voitures puissent très vite circuler en toute légalité.

Aujourd’hui, la solution proposée par Transition-One a un coût final pour le client de 5 000 euros TTC. Aymeric Libeau, P-DG de la jeune pousse, explique : « Nous estimons que le coût de ce rétrofit sera largement rentabilisé au bout de trois ans et demi d’utilisation grâce aux économies de carburant et d’entretien. Nous incluons aussi une garantie de deux ans pour chaque véhicule. »

Mots clefs associés à cet article : Innovation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le Garac intègre les véhicules historiques
    Le Garac intègre les véhicules historiques
  • Un consortium autour de la recharge nouvelle génération
    Un consortium autour de la recharge nouvelle génération
  • Reconnaissance historique des entreprises de proximité : la FNA salue le geste
    Reconnaissance historique des entreprises de proximité : la FNA salue le geste
  • Hausse des dépenses liées à la prime à la conversion et au bonus en 2019
    Hausse des dépenses liées à la prime à la conversion et au bonus en 2019
  •  Autopromotec repoussé en 2022
    Autopromotec repoussé en 2022
  • Bornes électriques : le challenge de la France
    Bornes électriques : le challenge de la France
  • Des utilitaires électriques en auto-partage à Paris
    Des utilitaires électriques en auto-partage à Paris
  • L’Anfa partenaire de l’Opco Mobilités
    L’Anfa partenaire de l’Opco Mobilités
  • Retrofuture s’affirme sur le marché naissant du rétrofit
    Retrofuture s’affirme sur le marché naissant du rétrofit
  • Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
    Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
  • Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
    Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
  • La FFC fait évoluer la « Tribu »
    La FFC fait évoluer la « Tribu »
  • L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
    L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
  • Les loueurs courte durée réclament justice
    Les loueurs courte durée réclament justice
  • Fortes chaleurs : Mondial Assistance connaît une hausse de 21 % de son activité
    Fortes chaleurs : Mondial Assistance connaît une hausse de 21 % de son activité

Newsletter
Recherche