Un consortium autour de la recharge nouvelle génération

Publié le par .

Fabricants de véhicules et de bornes, opérateurs d’infrastructures de recharge, fournisseurs de services de mobilité, fournisseurs et distributeurs d’électricité : l’ensemble des acteurs de la filière s’attelle au déploiement de l’infrastructure de recharge de la nouvelle génération de véhicules.

La France déploie une infrastructure de recharge pour les VE de nouvelle génération. (© Vedecom)
La France déploie une infrastructure de recharge pour les VE de nouvelle génération. (© Vedecom)

Par le protocole d’accord signé le 7 juin, l’Association française pour l’itinérance de la recharge électrique des véhicules (Afirev), l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere), la Plateforme Automobile (PFA) et l’Institut de transition énergétique Vedecom, ont formé un Comité d’initiative pour la recharge de nouvelle génération. Cette dernière sera composée de bornes et de systèmes informatiques de norme ISO 15118. L’objectif est de simplifier l’expérience utilisateur, mais également de permettre une meilleure gestion de l’énergie, ainsi qu’une meilleure garantie d’interopérabilité et de sécurité des systèmes, basé sur les standards internationaux. La norme ISO 15118 permet d’apporter de nouveaux services aux conducteurs et d’enrichir la communication entre un véhicule électrique et une infrastructure de recharge :
-  Le Plug & Charge identifie automatiquement le contrat de services de l’utilisateur par simple branchement du câble de recharge entre le véhicule et la borne, avec un haut niveau de sécurité informatique et une expérience utilisateur simplifiée.
-  La gestion intelligente de la recharge, ou Smart Charging, permet de programmer un planning de recharge, négocié entre la borne et le véhicule et optimisé selon leurs contraintes techniques, les besoins et les exigences du conducteur, les contraintes tarifaires et les contraintes électriques des réseaux.

Le second objectif du Comité d’initiative pour la recharge nouvelle génération est de faciliter le déploiement futur de cas d’usage émergents, comme :
-  La bidirectionnalité de la recharge qui permet de négocier et d’optimiser, via l’infrastructure de recharge, la réinjection d’électricité stockée dans la batterie du véhicule à la maison (vehicle-to-home), au bâtiment (vehicle-to-building) ou au réseau (vehicle-to-grid).
-  La recharge sans manipulation de câble (recharge inductive ou automatisée).

Le comité a également pour mission de mettre en œuvre des actions collaboratives en deux temps : tout d’abord définir l’architecture de cybersécurité (PKI) adaptée à la nouvelle norme, puis accompagner le déploiement du Plug & Charge (PnC) et de la recharge intelligente dite « Smart Charging ». Enfin, le consortium devra porter ses choix au niveau européen. Gilles Bernard, président de l’Afirev, explique : « Il est aujourd’hui vital de nous coordonner pour passer à cette nouvelle étape du déploiement des infrastructures de recharge et de porter une voix commune en Europe. Un premier groupe d’une quinzaine d’acteurs sera mobilisé dès 2020 et renforcé en 2021-2022 avec l’ensemble des acteurs de la filière. »

Mots clefs associés à cet article : Avere-France, Véhicule électrique, Mobilité

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le GNFA dans la tourmente
    Le GNFA dans la tourmente
  • Véhicules hors d’usage : avec quel réseau collaborent les constructeurs ?
    Véhicules hors d’usage : avec quel réseau collaborent les constructeurs ?
  • Clas, nouveau RDV sur sa chaîne YouTube
    Clas, nouveau RDV sur sa chaîne YouTube
  • Le superéthanol-E85 distribué dans plus de 2 000 stations-services
    Le superéthanol-E85 distribué dans plus de 2 000 stations-services
  • Würth s’attelle à la formation
    Würth s’attelle à la formation
  • Vers une « phygitalisation » des concessions
    Vers une « phygitalisation » des concessions
  • Bons chiffres pour la rentrée 2020 de l’apprentissage
    Bons chiffres pour la rentrée 2020 de l’apprentissage
  • Le 3e trimestre voit s’accroitre les liquidations judiciaires
    Le 3e trimestre voit s’accroitre les liquidations judiciaires
  • Malus écologique : la FNA dénonce un rétropédalage
    Malus écologique : la FNA dénonce un rétropédalage
  • Rétrofit : séduisant, pertinent…mais couteux
    Rétrofit : séduisant, pertinent…mais couteux
  • L’AEE confie à SGS l’audit des prescripteurs labellisés
    L’AEE confie à SGS l’audit des prescripteurs labellisés
  • Le Gouvernement encourage le déploiement des infrastructures de recharge
    Le Gouvernement encourage le déploiement des infrastructures de recharge
  • Les loueurs soutenus par le Gouvernement
    Les loueurs soutenus par le Gouvernement
  • Électrification : les stations-service pourraient enregistrer une perte de 50 % de leurs profits d’ici à 2035
    Électrification : les stations-service pourraient enregistrer une perte de 50 % de leurs profits d’ici à 2035
  • La collective Bioéthanol contre la hausse des taxes sur le SP95-E10
    La collective Bioéthanol contre la hausse des taxes sur le SP95-E10

Newsletter
Recherche