Une carrosserie centralisée dernier cri pour le groupe Saint-Christophe

Publié le par .

Le groupe de concessions Saint-Christophe a bâti en Lorraine un pôle automobile pour ses cinq concessions. Au centre, une carrosserie mise en place avec l’expertise de Spies Hecker.

Le groupe de concessions Saint-Christophe a bâti en Lorraine un pôle automobile pour ses cinq concessions. Au centre, une carrosserie mise en place avec l’expertise de Spies Hecker.
Le groupe de concessions Saint-Christophe a bâti en Lorraine un pôle automobile pour ses cinq concessions. Au centre, une carrosserie mise en place avec l’expertise de Spies Hecker.

À l’initiative du groupe Saint-Christophe, un village automobile de 40 000 m2 a vu le jour l’été dernier à Maxéville, près de Nancy. Le groupe y a installé ses cinq concessions Jaguar, Land Rover, Ford, Kia et Volvo. Il a aussi construit parallèlement, en collaboration avec la marque de peinture Spies Hecker, une carrosserie centralisée de 1 500 m2 au service des clients des cinq marques.

Dans cet atelier aux derniers standards, l’accent est également mis sur le confort des carrossiers. Afin de gérer un flux pouvant monter à 70 véhicules par semaine, le chef d’atelier et les six carrossiers-peintres (formés à chaque marque) bénéficient d’un cadre et de conditions de travail au meilleur niveau. À titre d’exemple, les peintres disposent d’outils numériques comme le nouveau spectrophotomètre connecté qui rend le contretypage numérique des teintes plus précis et plus simple à réaliser. Les données de mesure sont directement transmises au logiciel de recherche de teinte et comparées aux 200 000 formules répertoriées dans la base de données du fabricant. Une fois la formule de teinte identifiée, elle est aussitôt envoyée vers la balance connectée de la salle de mélange, afin que le carrossier puisse la préparer.

Vingt ans de collaboration avec la marque de peinture Spies Hecker

« Il existe une belle relation de confiance entre Spies Hecker et le groupe Saint-Christophe. Nous utilisons les produits de la marque depuis plus de vingt ans, et le soutien personnalisé qu’elle nous apporte est sans faille. Avec notre spécialiste Spies Hecker nous organisons en général quatre réunions par an, au cours desquelles nous étudions ensemble les leviers à mettre en action, le suivi des ventes et les projections de profitabilité. Bien sûr, lorsque la marque lance une nouvelle gamme, ce référent organise des formations sur site pour nos carrossiers et un accompagnement sur le terrain, ce qui optimise grandement leur expérience au quotidien » explique Yannick Henry, directeur après-vente du groupe Saint-Christophe. Et de poursuivre : « Les produits Spies Hecker sont entièrement adaptés à la réparation rapide et aux teintes actuelles. Ils nous permettent de réaliser des réparations exceptionnelles en faisant des économies de temps et d’énergie. La pièce est prête à être remontée dans la demi-heure. »

Côté équipement, une cabine de peinture de grande capacité (rehaussée et rallongée) de 7 x 4 mètres permet de réaliser des réparations de peinture partielles ou totales, tandis qu’une aire de réparation peut gérer facilement dans la journée trois éléments par véhicule pour deux véhicules en simultané.

L’atelier dispose également d’une aire de restructuration mixte aluminium et acier qui peut accueillir deux véhicules en même temps. Elle est équipée d’appareils et de coffrets énergie Atex pour assurer une sécurité maximale. L’atelier a investi dans la formation de ses carrossiers, qui ont suivi un stage pour réaliser ce type de réparation en respectant scrupuleusement les procédés du constructeur. Par ailleurs, les techniciens ont tous été formés à la réparation des véhicules électriques des concessions du groupe et certifiés pour les consigner avant leur remise en état.

Mots clefs associés à cet article : Spies Hecker

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Pièces : une envolée des prix record depuis douze ans
    Pièces : une envolée des prix record depuis douze ans
  • Carrosserie : vers une main-d’œuvre étrangère
    Carrosserie : vers une main-d’œuvre étrangère
  • Fix Auto se lance au Mexique
    Fix Auto se lance au Mexique
  • [Vidéo] Le CNPA satisfait de la première édition du Salon de la Carrosserie
    [Vidéo] Le CNPA satisfait de la première édition du Salon de la Carrosserie
  • La FRCI prime les meilleurs de ses carrossiers
    La FRCI prime les meilleurs de ses carrossiers
  • Five Star forme aux Adas
    Five Star forme aux Adas
  • Acoat Selected vers toujours plus d’accompagnement
    Acoat Selected vers toujours plus d’accompagnement
  • Nouvelle édition des Carflex Days
    Nouvelle édition des Carflex Days
  • GT Motive booste son outil de chiffrage avec NextGen
    GT Motive booste son outil de chiffrage avec NextGen
  • Raptor Evolution : la cabine de peinture 100 % électrique
    Raptor Evolution : la cabine de peinture 100 % électrique
  • Fix Auto signe avec Spanesi
    Fix Auto signe avec Spanesi
  • Sata choisi par Fix Auto
    Sata choisi par Fix Auto
  • Le groupe Lacour lance un scanner d’analyse et de chiffrage des dégâts
    Le groupe Lacour lance un scanner d’analyse et de chiffrage des dégâts
  • Le modèle Albax
    Le modèle Albax
  • Omia s’attaque à la réparation rapide
    Omia s’attaque à la réparation rapide

Newsletter
Recherche