Une évolution laborieuse des points de recharge

Publié le par .

L’institut d’études Xerfi a publié ses prévisions concernant le parc des bornes de recharge pour véhicules électriques. Un « marché à deux vitesses », selon Damien Nesme.

L'institut d'études Xerfi a publié les prévisions de Damien Nesme.
L'institut d'études Xerfi a publié les prévisions de Damien Nesme.

Damien Nesme, chargé d’études pour Xerfi, rappelle que le contrat stratégique de la filière automobile conclu en 2018 prévoit l’installation de 100 000 points publics de recharge d’ici à 2022 pour répondre aux besoins d’un parc d’un million de véhicules électriques.
Aujourd’hui, la France compte 27 661 points de charge (chiffre Avere-France). Si l’on fait l’opération, la France devrait mettre en service 23 000 points chaque année. Damien Nesme prévoit plutôt le nombre de 50 000 bornes d’ici à 2022, à raison de 6 300 prises par an en moyenne.

C’est pourquoi, selon le chargé de l’étude, la forte croissance du nombre de véhicules électriques va se traduire par une envolée du nombre de points privés. La France devrait compter 800 000 bornes privées d’ici à 2022. « La preuve que ce marché est à deux vitesses », résume-t-il.

Des acteurs aux profils variés

Les bornes de recharge suscitent l’intérêt de nombreux acteurs aux profils variés : les énergéticiens (EDF, Engie ou Total) qui misent sur l’intégration verticale pour proposer des offres complètes, de la conception de l’équipement à l’exploitation d’un réseau de bornes, en passant par la fourniture d’électricité, les grands industriels (Schneider Electric, Legrand, ABB, etc.) qui fabriquent les équipements pour la recharge des VE, mais aussi des start-up (IES-Synergie ou DBT) et des entreprises spécialisées comme Freshmile, Mobility Tech Green ou Chargemap.
Les leaders de l’installation demeurent Bouygues, qui exploite un réseau de plus de 4 500 stations de recharge, et SPIE.
Désormais, les constructeurs d’automobiles électrifiées – Renault, Tesla ou encore Bolloré – développent leur propre réseau fermé avec des standard spécifiques.

Consolider le secteur de l’électrique

Le secteur du véhicule électrique est en pleine phase de développement, mais le temps des recharges publiques est encore jugé trop long. Damien Nesme estime que les parkings des hôtels, les grandes surfaces ou les restaurants sont des lieux à exploiter davantage. Selon lui, il est important de développer des partenariats avec les grandes enseignes, comme Total via G2Mobility et AccorHotels. Enfin, les fabricants et exploitants doivent rendre leur offre plus attractive. Cela accélérerait la consolidation du secteur et amènerait une concurrence à tous les niveaux de la filière.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Étude

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Faurecia Service et France Atelier partenaires
    Faurecia Service et France Atelier partenaires
  • CNPA et SGS annoncent leur partenariat à Equip Auto
    CNPA et SGS annoncent leur partenariat à Equip Auto
  • [Vidéo] Equip Auto 2019 : les 10 nouveautés incontournables
    [Vidéo] Equip Auto 2019 : les 10 nouveautés incontournables
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 7 au 11 oct.
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 7 au 11 oct.
  • Que pensent les Européens de la mobilité électrique ?
    Que pensent les Européens de la mobilité électrique ?
  • 200 000 V.E. en septembre annonce l’Avere-France
    200 000 V.E. en septembre annonce l’Avere-France
  • WeProov référence les garagistes
    WeProov référence les garagistes
  • Le CNPA promeut les CQP dédiés aux véhicules historiques
    Le CNPA promeut les CQP dédiés aux véhicules historiques
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 30 sept au 4 oct.
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 30 sept au 4 oct.
  • [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’octobre 2019
    [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’octobre 2019
  • Bee2Link finalise la reprise des activités de 3DSoft
    Bee2Link finalise la reprise des activités de 3DSoft
  • VN : toujours plus de malus, le CNPA vent debout
    VN : toujours plus de malus, le CNPA vent debout
  • Datafirst-I’Car Systems : une solution cloud
    Datafirst-I’Car Systems : une solution cloud
  • FO Métaux s’inquiète pour l’avenir de l’automobile en France
    FO Métaux s’inquiète pour l’avenir de l’automobile en France
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 23 au 27 sept.
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 23 au 27 sept.

Newsletter
Recherche