Une réponse en demi-teinte pour les agents Peugeot

Publié le par .

Alors que le Gaap (Groupement des agents automobiles Peugeot) avait interpellé le constructeur sur les conditions commerciales appliquées par les concessionnaires pour la vente de VO, ce dernier a donné sa position.

Florence Gete, présidente du Gaap évoque
Florence Gete, présidente du Gaap évoque "une demi-victoire".

Le Gaap annonce tout de même une demi-victoire. Quelques semaines après avoir fait parvenir une lettre ouverte au constructeur, le groupement a reçu une position qu’il juge plutôt en sa faveur. L’objet du mécontentement des agents porte sur la facturation des véhicules d’occasion par les concessionnaires. Ces derniers peuvent dans les faits, facturer aux agents les véhicules repris à chaque vente de véhicule neuf. Une position abusive pour le Gaap : « Nous demandons que l’agent qui effectue toutes ses reprises VO associées à la vente d’un VN ne soit facturé d’aucuns frais par les concessionnaires, sinon de frais raisonnables pour celui qui effectuerait des reprises ponctuelles  », demandait dans sa missive Florence Gete, présidente du groupement.

La marque a répondu que la facturation des frais liés à la reprise d’un VO par un agent ne peut être une pratique obligatoire ni systématique. Ajoutant dans un courrier transmis à ses réseaux : « Une facturation doit correspondre à une prestation identifiable et raisonnable. Et si l’apporteur d’affaire s’engage sur toutes ses reprises, la gratuité est même jugée pertinente  ».

Rappelons qu’un contrat d’apporteur d’affaires régit les relations entre agents et concessionnaires. Il porte seulement sur les ventes de VN. La réponse du constructeur, même si elle va dans le sens du Gaap, ne fait office que d’indication. Il ne peut enjoindre l’une ou l’autre des parties et renvoie finalement agents et concessionnaires au contrat qui les lie, donc à des discussions au cas par cas. «  Le gré à gré n’est possible que dans une situation d’équilibre. Or le concessionnaire a bien souvent une position dominante par rapport à l’agent », remarque Florence Gete, et rappelle que les agents représentent 25 % des ventes VN de Peugeot.

Mots clefs associés à cet article : Peugeot, Véhicules d’occasion

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Mercedes-Benz F1 au secours des malades du Covid-19
    Mercedes-Benz F1 au secours des malades du Covid-19
  • Covid-19 : PSA Retail rouvre 14 sites après-vente en France
    Covid-19 : PSA Retail rouvre 14 sites après-vente en France
  • Covid-19 : PSA Aftermarket reste actif et prudent
    Covid-19 : PSA Aftermarket reste actif et prudent
  • Covid-19 : PSA décide de fermer ses usines en Europe
    Covid-19 : PSA décide de fermer ses usines en Europe
  • Autoneo se tourne vers Distrigo
    Autoneo se tourne vers Distrigo
  • Mitsubishi enrichit ses services avec « Mitsubishi Service Commitment »
    Mitsubishi enrichit ses services avec « Mitsubishi Service Commitment »
  • La France passe le cap des 300 000 véhicules électrifiés en circulation !
    La France passe le cap des 300 000 véhicules électrifiés en circulation !
  • Nissan lance une nouvelle plateforme digitale VO
    Nissan lance une nouvelle plateforme digitale VO
  • La fondation PSA et l’Avise accompagnent la création de nouveaux garages solidaires
    La fondation PSA et l’Avise accompagnent la création de nouveaux garages solidaires
  • "Que Choisir" rend son classement de la fiabilité automobile
  • Réglementation CAFE : vers une amende record pour les constructeurs européens ?
    Réglementation CAFE : vers une amende record pour les constructeurs européens ?
  • Peugeot 208, Voiture de l’Année 2020
    Peugeot 208, Voiture de l’Année 2020
  • Mercedes-Benz Vans dévoile ses ambitions pour 2020
    Mercedes-Benz Vans dévoile ses ambitions pour 2020
  • Bonus-malus, une taxe incomprise et impopulaire
    Bonus-malus, une taxe incomprise et impopulaire
  • La mobilité électrique prend la relève
    La mobilité électrique prend la relève

Newsletter
Recherche