VN : bond de 300 % des véhicules électriques et repli de 30 % des thermiques

Publié le par .

Sur fond d’une économie paralysée par la crise sanitaire, les ventes de véhicules ont chuté de plus d’un quart cette année. La situation a cependant profité à l’électrique. Aidé par les primes, ce segment enregistre une belle percée en 2020.

VN : bond de 300 % des véhicules électriques et repli de 30 % des thermiques

Après les mois de mars, avril, mai et novembre calamiteux, le marché automobile neuf termine l’année 2020 sur une lourde perte de 25,5 %. Avec 1,65 million d’immatriculations, le marché a perdu 564 000 unités par rapport à 2019.

Si on estime le prix moyen de vente d’un véhicule à 23 000 euros, on peut estimer la perte de chiffre d’affaires de marché à 13 milliards d’euros en 2020.

Sur le mois de décembre, les immatriculations accusent une baisse de près de 12 % au global. Les ventes de véhicules 100 % électriques (VE) ont augmenté, elles, de 330 % pour représenter 11,1 % du marché en décembre. Les progrès sont encore plus nets pour les véhicules hybrides rechargeables (PHEV), avec une hausse de 543 % pour une part de marché de 8,1 %.

Sur l’ensemble de l’année, les VE et PHEV se sont respectivement adjugés 6,7 % et 4,5 % du marché (contre 1,9 et 0,8 % en 2019).

Les ventes de véhicules diesel (30,5 % de part de marché) accusent une chute de 33 % contre 40 % pour les véhicules essence (47 % de part de marché).

Côté VUL, avec une baisse de 2,3 % au mois de décembre, la perte se « limite » à 16 % en 2020, avec 402 000 immatriculations.

Renault (19 % de part de marché) a vu ses ventes chuter de 22,7 % contre 20,5 % pour Peugeot (18,3 % de part de marché) et 31 % pour Citroën (9,9 % de part de marché).

L’occasion limite les pertes

La demande pour les voitures d’occasion a mieux résisté. Le repli des immatriculations s’est limité à 4,2 %. Il convient de souligner la hausse de 5 % des ventes des véhicules les plus anciens (15 ans et plus qui représentent 21 % du marché).

Selon Autoways, sous réserve d’un retour à la normal de la situation sanitaire, les retards de renouvellements se résorberont. Une offre dynamique de véhicules électrifiés viendra stimuler le retour vers les concessions. Malgré la concurrence de l’occasion, dans un scénario de croissance du PIB de 5 % en 2021, les modèles de prévision d’Autoways pointent une reprise du marché de l’ordre de 15 % pour 1,9 million d’immatriculations.

Dans la même rubrique :

  • Renault arrête la Twingo
    Renault arrête la Twingo
  • Le constructeur chinois Aiways va sous-traiter son après-vente
    Le constructeur chinois Aiways va sous-traiter son après-vente
  • Toyota peut garantir 10 ans/160 000 km ses modèles hybrides
    Toyota peut garantir 10 ans/160 000 km ses modèles hybrides
  • Le groupe GCA mise sur l’après-vente
    Le groupe GCA mise sur l’après-vente
  • La galaxie Stellantis
    La galaxie Stellantis
  • Conflit ouvert entre Citroën et ses agents
    Conflit ouvert entre Citroën et ses agents
  • Stellantis présente sa gouvernance
    Stellantis présente sa gouvernance
  • Le renouveau de Renault
    Le renouveau de Renault
  • Renault : un plan de relance sous le signe de la stricte observance
    Renault : un plan de relance sous le signe de la stricte observance
  • Leasys CarCloud disponible sur Amazon
    Leasys CarCloud disponible sur Amazon
  • Renault et Plug Power créent une coentreprise dans l’hydrogène
    Renault et Plug Power créent une coentreprise dans l’hydrogène
  • Véhicules électrifiés rechargeables : 1,2 % du parc roulant
    Véhicules électrifiés rechargeables : 1,2 % du parc roulant
  • PSA : faiblesse de courroie sur le moteur 1.2 PureTech
    PSA : faiblesse de courroie sur le moteur 1.2 PureTech
  • Kia se transforme en profondeur
    Kia se transforme en profondeur
  • PSA Retail France nomme un nouveau directeur
    PSA Retail France nomme un nouveau directeur

Newsletter
Recherche