Véhicules électriques : le déploiement des points de charge se poursuit

Publié le par .

Avec 25 880 points de charge sur le territoire national, le taux d’équipement a bondi de 29 % en un an. Cependant la marge de progression demeure importante pour être efficace et voir le parc électrique se déployer.

En France, il y a environ une borne de recharge pour environ sept véhicules légers électriques en circulation.
En France, il y a environ une borne de recharge pour environ sept véhicules légers électriques en circulation.

Si la proportion de véhicules électriques du parc automobile ne cesse de croître d’année en année, elle demeure néanmoins restreinte et représente à ce jour environ 180 000 véhicules légers en circulation. L’une des gageures pour le déploiement des véhicules électriques est la recharge. Or le niveau d’équipement tend à s’améliorer. Selon l’Avere France il y a désormais sur le territoire national 25 880 bornes de recharge accessibles et ouvertes au public, soit une progression de 29 % en un an et de 4 % depuis le début de l’année.

Dans le détail, seuls 2 145 points proposent une charge rapide (plus de 24 kW), tandis que le gros des bornes est représenté par une charge dite accélérée (entre 11 et 22 kW), soit 16 000 points, et des charges lentes (moins de 11 kW) avec 7 735 bornes.

Des territoires mieux équipés

« Le maillage du territoire français continue de s’étendre avec une répartition désormais assez homogène. Mais, pour permettre tous les types d’usage, il importe que se développent des réseaux denses dans les métropoles et les grandes villes françaises, ainsi que des stations de charge rapide le long des autoroutes et routes nationales » insiste Bruno Lebrun, président de Gireve, qui promeut le développement de la mobilité électrique.

Certaines régions sont en effet mieux pourvues que d’autres. L’Île-de-France, l’Occitanie et la Nouvelle-Aquitaine comptent à elles trois environ 10 000 points de charge. L’équipement d’autres territoires laisse en revanche à désirer. Selon l’Avere, le Territoire de Belfort, la Haute-Loire et la Seine-Saint-Denis sont des départements moins bien dotés que la moyenne nationale par habitant.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Equip Auto dévoile son programme de conférences
    Equip Auto dévoile son programme de conférences
  • PIEC : le Conseil d’Etat suspend en partie l’arrêté d’application
    PIEC : le Conseil d’Etat suspend en partie l’arrêté d’application
  • EBP MéCa passe du DMS au BMS
    EBP MéCa passe du DMS au BMS
  • La FFC représente les 150 membres de la FFA
    La FFC représente les 150 membres de la FFA
  • L’U.E. rend le freinage d’urgence et l’adaptateur de vitesse obligatoires
    L’U.E. rend le freinage d’urgence et l’adaptateur de vitesse obligatoires
  • La France compte 32 455 ateliers
    La France compte 32 455 ateliers
  • Grand débat national : les doléances du CNPA
    Grand débat national : les doléances du CNPA
  • Daf Conseil dévoile les 10 formations les plus sollicitées
    Daf Conseil dévoile les 10 formations les plus sollicitées
  • Philippe Baudin prend la présidence d’Equip Auto
    Philippe Baudin prend la présidence d’Equip Auto
  • Occasions électriques : 1,2 % de part de marché en mars
    Occasions électriques : 1,2 % de part de marché en mars
  • Expédicar et ProovStation élues start-up de l’année
    Expédicar et ProovStation élues start-up de l’année
  • [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’avril 2019
    [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’avril 2019
  • Quels scénarios pour la fin des véhicules thermiques en 2040 ?
    Quels scénarios pour la fin des véhicules thermiques en 2040 ?
  • IRP Auto Solidarité-Prévention : un bilan 2018 positif
    IRP Auto Solidarité-Prévention : un bilan 2018 positif
  • Turbo’s Hoet fournit l’assistance
    Turbo’s Hoet fournit l’assistance

Newsletter
Recherche