Véhicules neufs : le marché toujours en croissance

Publié le par .

Le marché du véhicule particulier affiche de nouveau ce mois-ci une hausse des immatriculations, et ce au profit des marques françaises, qui tirent leur épingle du jeu.

Au total, 170 652 VP et 35 555 VUL ont été immatriculés au mois de septembre
Au total, 170 652 VP et 35 555 VUL ont été immatriculés au mois de septembre

Selon les données du CCFA, le marché français des voitures particulières poursuit son expansion en septembre avec une hausse des ventes de 1,1 % en données brutes par rapport à la même période l’année dernière, soit une augmentation de 5,9 % à nombre de jours ouvrés comparables. Au total, 170 652 véhicules ont été immatriculés sur la période, ce qui porte à 1 560 885 immatriculations pour les trois premiers trimestres de l’année.

Ce sont les constructeurs français qui bénéficient essentiellement de cette croissance puisque toutes marques confondues, l’on relève une hausse de 8 % des ventes par rapport au mois dernier contre une baisse de 6,8 % pour les étrangères. Le groupe PSA, en réalité boosté par l’intégration d’Opel à ses marques, tire son épingle du jeu avec une augmentation de 15,6 % de ses ventes. Ainsi le groupe totalise à lui seul 51 813 immatriculations dont 29 149 uniquement pour Peugeot. Renault quant à lui affiche une timide progression, + 0,6 % des ventes. Le constructeur est fort de 45 612 ventes, dont 8865 attribuées à Dacia, soit une hausse de 3,5 % des ventes de cette dernière.

Les étrangères reculent sauf pour les VUL

Du côté des étrangères, quasiment toutes les marques sont en recul hormis Fiat et celles du groupe Daimler qui représentent respectivement des hausses de 11,9 % pour la marque italienne, +12,9 pour Mercedes et +4,4% pour Smart. BMW dont les marques représentent 7 053 immatriculations affiche une régression de 6,8 % de ces ventes. Même son de cloche pour la marque Volkswagen dont les transactions diminuent de 14,9 %, soit 10 378 immatriculations sur le mois.

Le marché de l’utilitaire est également en hausse avec une augmentation des immatriculations de 0,5% entre septembre 2016 et septembre 2017 soit +5,2 % si l’on compare le même nombre de jours ouvrés sur la même période. En revanche, ce sont les étrangères qui bénéficient de cette croissance puisque l’on relève un accroissement des ventes VUL de 3,4 % contre une baisse de 1 % pour les VUL français.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules neufs

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • PSA lance sa marque de peinture Forwelt by Eurorepar
    PSA lance sa marque de peinture Forwelt by Eurorepar
  • Avere-France dévoile son baromètre du premier semestre 2019
    Avere-France dévoile son baromètre du premier semestre 2019
  • PSA Retail a-t-il des pratiques discriminatoires vis-à-vis des plaques Distrigo indépendantes ?
    PSA Retail a-t-il des pratiques discriminatoires vis-à-vis des plaques Distrigo indépendantes ?
  • Le groupe PSA sera présent au Salon Equip Auto 2019
    Le groupe PSA sera présent au Salon Equip Auto 2019
  • 25 BMW électriques, une réalité pour 2023
    25 BMW électriques, une réalité pour 2023
  • Nissan accélère sa stratégie APV
    Nissan accélère sa stratégie APV
  • Volvo fier de ses techniciens de haut vol
    Volvo fier de ses techniciens de haut vol
  • PSA lance le véhicule sans engagement
    PSA lance le véhicule sans engagement
  • Voiture moyenne : prix en baisse, consommation en hausse
    Voiture moyenne : prix en baisse, consommation en hausse
  • Ford et Volkswagen vont coopérer pour les V.E. et autonomes
    Ford et Volkswagen vont coopérer pour les V.E. et autonomes
  • Free2Move de PSA se lance dans la location courte durée
    Free2Move de PSA se lance dans la location courte durée
  • Les 95 g/km de CO2, c’est demain !
    Les 95 g/km de CO2, c’est demain !
  • BMW : la mise à jour à distance activée
    BMW : la mise à jour à distance activée
  • Les moteurs 1.2 l de Renault sujets à trop de casses
    Les moteurs 1.2 l de Renault sujets à trop de casses
  • Le diesel regretté par 29 % des rouleurs « essence »
    Le diesel regretté par 29 % des rouleurs « essence »

Newsletter
Recherche