[Vidéo] Électrique, Renault abat ses cartes

Publié le par .

Renault vient de dévoiler la plate-forme modulaire qui composera ses futurs modèles de véhicules électriques à batteries. Elle sera partagée avec Nissan et Mitsubishi.

Renault vient de dévoiler la plate-forme modulaire qui composera ses futures modèles de véhicules électriques à batteries. Elle sera partagée avec Nissan et Mitsubishi.
Renault vient de dévoiler la plate-forme modulaire qui composera ses futures modèles de véhicules électriques à batteries. Elle sera partagée avec Nissan et Mitsubishi.

Avec 300 000 véhicules électriques vendus en Europe en 10 ans, Renault peut être considéré comme un pionnier dans la mobilité électrique. Alors que les choses avancent désormais très vite dans ce domaine, notamment du côté de chez Volkswagen, le groupe ne souhaite pas se faire distancer et vient de dévoiler sa plate-forme électrique dont profiteront ses futures modèles à batteries à commencer par la Mégane eVision dont la version série sera présentée l’an prochain.

Conçue par Renault-Nissan-Mitsubishi, cette nouvelle plate-forme modulaire CMF-EV (« CMF » pour Common Module Family et « EV » pour Electric Vehicles) propose un compartiment moteur réduit, un empattement allongé et des roues positionnées aux quatre coins du véhicule, pour un habitable plus spacieux. Les batteries placées sous le plancher abaissent le centre de gravité pour une meilleure tenue de route.

La plate-forme CMF-EV permet l’implantation de batteries de différentes modularités en longueur et hauteur. À partir de cette plate-forme, il est donc possible de développer des berlines basses comme des SUV de plus grande taille, qui pourront embarquer des batteries avec de plus grandes capacités. La plate-forme est également modulaire en longueur, pour ajuster encore davantage la batterie au type de véhicule et à l’autonomie souhaitée. Les batteries développées sur la plate-forme CMF-EV font partie intégrante de la structure de la voiture. Elles participent notamment à l’absorption d’énergie en cas de choc latéral.

Ces batteries pourront être disposées de diverses manières, avec plus ou moins d’épaisseur, jusqu’à la plus grande finesse du marché. Cette minceur permet de concevoir des véhicules plus bas et donc plus aérodynamique. Par exemple, le prototype Mégane eVision, présenté dernièrement par la marque, loge une batterie de 60 kWh ultra fine lui permettant d’être plus basse et donc plus aérodynamique. Cela réduit sensiblement sa consommation électrique.

La compacité des moteurs électriques développés sur la plateforme CMF-EV permet de réduire la longueur des porte-à-faux à l’avant comme à l’arrière. Cela permet de placer de grandes roues de 18 à 20 pouces aux quatre coins du véhicule. Cette réduction des porte-à-faux offre de nouvelles possibilités de design. Le grand empattement (jusqu’à 2,77 m) autorisé par la plate-forme CMF-EV offre plus d’espace à bord. Il permettra également aux futurs véhicules électriques Renault d’accueillir des batteries plus grandes.

300 brevets

À ce jour, plus de 300 brevets ont déjà été déposés sur la plate-forme CMF-EV et le futur véhicule de série découlant de Mégane eVision. Ces brevets protègent un ensemble d’innovations applicables au moteur, au système de charge, à la batterie, à la gestion thermique, à l’architecture ou encore à l’acoustique.

Si l’accent a été mis sur l’aérodynamisme des futurs véhicules électriques Renault, les performances de charge ont, elles-aussi, été optimisées. CMF-EV introduit un système innovant de gestion thermique de la batterie dans une plage de température beaucoup plus large. Un circuit optimisé de refroidissement par eau du moteur, de la batterie et de l’habitacle a été mis au point. L’Energy Recovery System (ERS) capte la chaleur du moteur et de la batterie pour la diffuser dans l’habitacle permettant ainsi de ne pas puiser dans la batterie et d’assurer que l’autonomie du véhicule n’est pas impactée par le froid.

La nouvelle batterie 60 kWh associée à la charge rapide (chargeur DC jusqu’à 130 kW) permettra au futur modèle de série découlant du show-car Mégane eVision de parcourir des distances type Paris-Lyon (470 km) dans des temps comparables aux véhicules thermiques, pauses comprises.

Dans la même rubrique :

  • Hyundai et Ineos s’allient pour faire progresser l’hydrogène
    Hyundai et Ineos s’allient pour faire progresser l’hydrogène
  • Renault Eways avance sur le stockage d’énergie de batteries en seconde vie
    Renault Eways avance sur le stockage d’énergie de batteries en seconde vie
  • Faurecia Clarion Electronics promis à une forte croissance
    Faurecia Clarion Electronics promis à une forte croissance
  • L’ESP fête ses 25 ans
    L’ESP fête ses 25 ans
  • [Vidéo] Hyundai innove dans la climatisation
    [Vidéo] Hyundai innove dans la climatisation
  • Le Plan hydrogène décrypté par la Feda
    Le Plan hydrogène décrypté par la Feda
  • NSK, nouveau roulement à billes haute vitesse
    NSK, nouveau roulement à billes haute vitesse
  • Les 27 projets R&D retenus par le Gouvernement
    Les 27 projets R&D retenus par le Gouvernement
  • Dyson dévoile son concept électrique
    Dyson dévoile son concept électrique
  • Aiways adopte la batterie « en sandwich »
    Aiways adopte la batterie « en sandwich »
  • Aiways vante les mérites de sa technologie de batterie
    Aiways vante les mérites de sa technologie de batterie
  • NSK, nouveau roulement pour V.E.
    NSK, nouveau roulement pour V.E.
  • Aiways automatise la recharge avec son robot « Carl »
    Aiways automatise la recharge avec son robot « Carl »
  • BlackBerry sécurise les logiciels automobiles embarqués
    BlackBerry sécurise les logiciels automobiles embarqués
  • WeProov lance une solution le temps du Covid-19
    WeProov lance une solution le temps du Covid-19

Newsletter
Recherche