[Vidéo] Pièce de réemploi : Opisto expliqué par ses clients

Publié le par .

Malgré la hausse des prix des pièces neuves, les contraintes environnementales et les obligations réglementaires, les ventes de pièces d’occasion décollent en pente très douce. Si leur part de marché a doublé en 4 ans (de 2 % à 4 % selon Opisto), le parcours de progression est encore freiné par des professionnels méfiants, peu enclin à proposer ces pièces de seconde vie. Dommage.

[Vidéo] Pièce de réemploi : Opisto expliqué par ses clients

En connectant l’écosystème de la réparation à une offre qualifiée de pièces d’occasion, Opisto, spécialiste de la pièce de réemploi, espère bien prouver que les professionnels de la réparation peuvent proposer des pièces d’occasion en toute sécurité et en toute aisance.

« La pièce de réemploi a encore du chemin à faire. Partagés entre la contrainte réglementaire et une offre qui se structure, certains professionnels commencent à trouver un équilibre. Pour accompagner le secteur, Opisto met en œuvre les conditions garantissant la réussite de la pièce d’occasion avec un stock consolidé » commente Laurent Assis Arantes, co-fondateur d’Opisto.

A ce jour, Opisto fédère une communauté de plus de 435 centres de recyclage de véhicule hors d’usage sur tout le territoire français. Un tiers du réseau a numérisé son stock ce qui représente plus de 2,3 millions de pièces de réemploi en vente sur les sites opisto.pro et opisto.fr. L’intermédiaire souhaite apporter les garanties de qualité, traçabilité et disponibilité sur l’ensemble de son stock, diffusé sur toutes les plateformes.

Présent sur toute la chaine de valeurs de la pièce d’occasion, la vision globale d’Opisto a séduit des grands comptes comme Assercar, AD, PartsAdvisor, la FNA et Alpha Scale. Dans l’ensemble, l’offre Opisto est accessible auprès de 12 000 professionnels de la réparation.

« Opisto se positionne comme apporteur de solutions pour tous les professionnels de l’après-vente. Il accompagne le marché de la pièce d’occasion dans sa mutation numérique, géographique, en passant d’une dimension régionale à nationale, et écologique vers une économie circulaire. Mais l’enjeu n’est pas seulement réglementaire. Il est aussi stratégique compte tenu du gisement d’activité qu’il représente. Cumulés, les sites opisto.fr et opisto.pro génèrent un chiffre d’affaires de près de 8 millions d’euros, avec une progression de 110 % en un an pour la branche professionnelle » conclut Johan Branca, co-fondateur d’Opisto.

Yael Delpech, gérant du garage Autopole Services, explique comment il a tiré parti d’une contrainte réglementaire et comment il a réussi à s’y conformer en trouvant dans les solutions Opisto, « un gain de temps énorme ».

Mots clefs associés à cet article : Pièce de réemploi, Opisto

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • PHE devient n°2 en Italie
    PHE devient n°2 en Italie
  • [Vidéo] Rencontre - Fabrice Godefroy, groupe IDLP
    [Vidéo] Rencontre - Fabrice Godefroy, groupe IDLP
  • Alternative Autoparts passe le cap des 100 distributeurs
    Alternative Autoparts passe le cap des 100 distributeurs
  • Apprau revisite sa communication
    Apprau revisite sa communication
  • Bogumil Papierniok prend un rôle clé chez Temot International
    Bogumil Papierniok prend un rôle clé chez Temot International
  • Alliance Automotive Group : plus de 160 recrutements en cours
    Alliance Automotive Group : plus de 160 recrutements en cours
  • GPA poursuit son industrialisation
    GPA poursuit son industrialisation
  • LKQ Europe s’engage pour les carburants de synthèse
    LKQ Europe s’engage pour les carburants de synthèse
  • Autodistribution prospère grâce au digital
    Autodistribution prospère grâce au digital
  • L’Agra se développe
    L’Agra se développe
  • La libéralisation des pièces de carrosserie ne sera pas pour demain !
    La libéralisation des pièces de carrosserie ne sera pas pour demain !
  • IDLP renforce sa logistique en région parisienne
    IDLP renforce sa logistique en région parisienne
  • Flauraud : une chaine Youtube pour Mecasystems
    Flauraud : une chaine Youtube pour Mecasystems
  • Chris Hutchinson élu président du conseil de surveillance de Temot International
    Chris Hutchinson élu président du conseil de surveillance de Temot International
  • Pneumatiques : le reconfinement brise les espoirs d’octobre
    Pneumatiques : le reconfinement brise les espoirs d’octobre

Newsletter
Recherche