Volkswagen : le scandale qui ébranle l’empire allemand

Publié le par .

Volkswagen confronté au plus grand scandale de son histoire.
Volkswagen confronté au plus grand scandale de son histoire.

« On a totalement merdé. » Le patron de Volkswagen America, Michael Horn, n’y est pas allé par quatre chemins ce lundi soir à New York pour expliquer le scandale des contrôles antipollution falsifiés. Pris la main dans le sac, le groupe automobile allemand a dû reconnaître sa triche pour minimiser les émissions polluantes de ses voitures Diesel au pays de l’oncle Sam.

Rapide rappel des faits : vendredi, les autorités américaines accusaient le constructeur de Wolfsburg d’avoir délibérément contourné les règles en vigueur en matière de lutte contre la pollution atmosphérique. Informée par une ONG locale, l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA) reproche au groupe d’avoir équipé, entre 2009 et 2015, des véhicules Diesel VW et Audi d’un logiciel capable de limiter les émissions de gaz polluants le temps des contrôles. Plus de 11 millions de véhicules dans le monde seraient concernés par cette fraude…

Depuis, Volkswagen vit un véritable cauchemar. À la bourse de Francfort, son action a dévissé de 35 % en deux jours, effaçant 25 milliards d’euros de capitalisation. Le géant allemand va devoir également provisionner 6,5 milliards d’euros pour couvrir les multiples coûts du scandale (rappel des véhicules, arrêt des ventes, etc.). Le constructeur risque, en outre, une amende record de 18 milliards de dollars (16 milliards d’euros), soit 37 500 dollars par véhicule non conforme aux normes, selon la loi antipollution.

Plus grave : ce scandale devrait écorner durablement l’image, en particulier aux États-Unis, d’un groupe automobile qui prétend à la place de numéro un mondial. Dans l’œil du cyclone, Volkswagen a réuni ce mardi les membres les plus influents de son conseil de surveillance. Si aucune information n’a encore filtré à l’issue de cette réunion, de nombreux observateurs ont laissé entendre que le patron du groupe, Martin Winterkorn, devrait être démis de ses fonctions dans les prochains jours.

Mots clefs associés à cet article : Volkswagen, Audi, Skoda, Seat, Pollution

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  •  Prime à la conversion : 200 000 véhicules de plus
    Prime à la conversion : 200 000 véhicules de plus
  • La voiture moyenne monte en gamme
    La voiture moyenne monte en gamme
  • PSA Aftermarket booste son offre en pièces d’occasions avec le rachat de B-Parts.com
    PSA Aftermarket booste son offre en pièces d’occasions avec le rachat de B-Parts.com
  • Mopar et son forfait d’assainissement de l’habitacle
    Mopar et son forfait d’assainissement de l’habitacle
  • Toyota présente sa nouvelle identité visuelle
    Toyota présente sa nouvelle identité visuelle
  • Ford et ALD Automotive se lancent dans la gestion de flotte
    Ford et ALD Automotive se lancent dans la gestion de flotte
  • Plus de 13 millions de véhicules rappelés depuis le début de l’année dans le monde
    Plus de 13 millions de véhicules rappelés depuis le début de l’année dans le monde
  • Nissan dévoile son nouveau logo
    Nissan dévoile son nouveau logo
  • Le groupe Renault crée Elexent
    Le groupe Renault crée Elexent
  • Les ventes de véhicules électriques et hybrides explosent en juin
    Les ventes de véhicules électriques et hybrides explosent en juin
  • Le groupe PSA pousse l’assurance connectée
    Le groupe PSA pousse l’assurance connectée
  • Le top 10 des distributeurs pèse 40 % de la distribution automobile
    Le top 10 des distributeurs pèse 40 % de la distribution automobile
  • PSA Aftermarket lance une boutique en ligne d’accessoires
    PSA Aftermarket lance une boutique en ligne d’accessoires
  • Ford présente son filtre à air
    Ford présente son filtre à air
  • PSA étoffe son offre en économie circulaire en Europe
    PSA étoffe son offre en économie circulaire en Europe

Newsletter
Recherche