X’treme Color en recherche de franchisés

Publié le par .

Face au succès que rencontre l’enseigne X’treme Color, spécialisée dans la réparation rapide en carrosserie sur site, ses fondateurs cherchent à recruter des nouveaux opérateurs mobiles franchisés.

X’treme Color, spécialisé dans la réparation rapide en carrosserie sur site, cherche à recruter des nouveaux opérateurs mobiles franchisés. (© X'treme Color)
X’treme Color, spécialisé dans la réparation rapide en carrosserie sur site, cherche à recruter des nouveaux opérateurs mobiles franchisés. (© X'treme Color)

Lancée en 2007 par Christophe Goutay et Jerry Large, d’anciens carrossiers-peintres du réseau Renault, la franchise X’treme Color propose un service de retouches de peinture en carrosserie auprès des professionnels. L’enseigne travaille pour le compte de 800 partenaires (dont 80 % des clients du Top 100 des groupes de concessions en France) et a connu une croissance de 26 % de son chiffre d’affaires l’an passé avec 4,6 millions d’euros réalisés.

« Avec la création de X’treme Color, nous avons donné accès à une nouvelle vision de la réparation automobile : rapide, à domicile et à moindre coût pour les professionnels », relate Christophe Goutay.

Le service de « bobologie » en carrosserie à la sauce X’treme Color, s’opère sur site, en toute autonomie, à l’aide d’un véhicule aux normes et équipé en conséquence. Les techniciens effectuent des passages hebdomadaires. Le service cible en premier lieu les véhicules de retour de location voués à être revendus sur le marché de l’occasion.

Une méthode de raccord inédite

L’offre de l’enseigne consiste à reprendre les éléments endommagés de la carrosserie en utilisant une méthode de raccord inédite sur les pare-chocs, les jantes, les poignées, les rétroviseurs ou encore les baguettes. Cette spécialisation permet de retoucher les zones abîmées sans avoir à traiter l’ensemble d’une pièce. « Une technique jamais vue en France » commentent les fondateurs, qui expliquent qu’en choisissant de traiter partiellement les zones endommagées, au lieu de l’ensemble d’une pièce, leur procédé diminue les temps d’intervention et réduit jusqu’à trois fois les coûts de remise en état. « Nous sommes en mesure de traiter en moyenne dix éléments par jour par technicien, contre trois en carrosserie traditionnelle », soulignent-ils.

Si quatre ans après le lancement de la société le maillage était composé de sept unités mobiles qui sillonnaient les routes de la région Rhône-Alpes, ce sont désormais 60 véhicules qui sont déployés en France avec 26 agences. Le réseau couvre 53 départements à ce jour. Trente-sept secteurs restent à pourvoir.

Dans la même rubrique :

  • Five Star propose le service Performance Atelier
    Five Star propose le service Performance Atelier
  • Standox apporte une solution à l’étuvage des V.E.
    Standox apporte une solution à l’étuvage des V.E.
  • R-M renforce son accompagnement aux carrossiers
    R-M renforce son accompagnement aux carrossiers
  • Albax lance SnapCare pour les petits bobos de carrosserie
    Albax lance SnapCare pour les petits bobos de carrosserie
  • Carrosseries AD : l’enseigne comme premier partenaire
    Carrosseries AD : l’enseigne comme premier partenaire
  • Zecarrossery passe le cap des 50 adhérents et se lance dans le vitrage
    Zecarrossery passe le cap des 50 adhérents et se lance dans le vitrage
  • Carflex lance son application Auto Mobile
    Carflex lance son application Auto Mobile
  • La facture du carrossier grimpe de 4,8 %
    La facture du carrossier grimpe de 4,8 %
  • La FFC dévoile son nouveau portail internet
    La FFC dévoile son nouveau portail internet
  • Five Star adapte son organisation
    Five Star adapte son organisation
  • Les assureurs soutiennent les carrossiers
    Les assureurs soutiennent les carrossiers
  • [Vidéo] En confinement avec Patrick Cleris, Fédération des réseaux de carrossiers indépendants
    [Vidéo] En confinement avec Patrick Cleris, Fédération des réseaux de carrossiers indépendants
  • Les experts perdent 25 millions d’euros par semaine
    Les experts perdent 25 millions d’euros par semaine
  •  Les exigences sanitaires des experts agacent la FNA
    Les exigences sanitaires des experts agacent la FNA
  • La FFC alerte les assureurs
    La FFC alerte les assureurs

Newsletter
Recherche