ZF Aftermarket élargit sa gamme d’amortisseurs à pilotage électronique

Publié le par .

Avec 28 millions d’amortisseurs produits, la technologie Sachs CDC fait partie des systèmes électroniques de châssis très répandus. Pour que les réparateurs puissent intervenir sur un maximum de véhicules qui en sont équipés, l’équipementier allemand a fait le choix d’élargir son offre.

En 2020, ZF Aftermarket étoffe sa gamme d'amortisseurs Sachs CDC en proposant l'offre la plus complète du marché. (© ZF - Sachs)
En 2020, ZF Aftermarket étoffe sa gamme d'amortisseurs Sachs CDC en proposant l'offre la plus complète du marché. (© ZF - Sachs)

Depuis son lancement sur le marché en 1997, l’équipementier allemand ZF a fabriqué environ 28 millions d’amortisseurs Sachs CDC et en a équipé un très grand nombre de véhicules. Autrefois présents exclusivement sur les véhicules haut de gamme, les constructeurs ont répondu à la demande clients en équipant progressivement les compacts et les véhicules milieu de gamme d’amortisseurs de ce type. Aujourd’hui, même les citadines telles que la nouvelle Volkswagen Polo peuvent en être équipées.

Sous sa marque Sachs, ZF Aftermarket fournit au marché de la rechange une gamme complète d’amortisseurs CDC pour les modèles comme l’Audi A4 (2007 à 2015), l’Audi Q5 (2008 à 2016), l’Audi Q7 (2006 à 2015), le Porsche Cayenne (2002 à 2010 et 2010 à 2017) et le Volkswagen Touareg (YOM 2002 à 2010 et 2010 à 2018).
Cette année, la gamme s’enrichit avec plus de 30 nouvelles références au total, affichant ainsi l’offre la plus importante du marché de la rechange.

Le nombre important de véhicules équipés de la technologie CDC depuis son lancement implique que toujours plus de ces véhicules seront entretenus dans des ateliers indépendants. Les amortisseurs en tant que tels sont très durables grâce à un système de contrôle électronique pouvant compenser, dans une certaine mesure, la dégradation des performances d’amortissement. Cependant, dans certaines circonstances comme le transport répétitif de charges lourdes, une utilisation régulière dans des conditions routières difficiles ou bien sûr en raison d’un kilométrage élevé, il s’avère nécessaire de les remplacer.

Pour l’équipementier, les réparateurs ne doivent pas craindre les défis techniques liés au remplacement des amortisseurs CDC. Ils peuvent être remplacé de la même manière que leur homologue hydraulique classique avec toutefois la nécessité pour certaines versions de procéder à un appairage électronique supplémentaire.

Mots clefs associés à cet article : ZF, Sachs

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Liqui Moly entre chez Feu Vert
    Liqui Moly entre chez Feu Vert
  • Jean-Michel Vermeire, nouveau patron de KYB France
    Jean-Michel Vermeire, nouveau patron de KYB France
  • Corteco promeut sa gamme de PSD
    Corteco promeut sa gamme de PSD
  • Wolf poursuit son engagement en rallye
    Wolf poursuit son engagement en rallye
  • ProovStation s’allie à Michelin pour l’inspection automatique des pneumatiques
    ProovStation s’allie à Michelin pour l’inspection automatique des pneumatiques
  • Le marché des transmissions automobiles a des perspectives de croissance
    Le marché des transmissions automobiles a des perspectives de croissance
  • Nouvel étiquetage des pneumatiques
    Nouvel étiquetage des pneumatiques
  • SELD a bien manoeuvré en 2020
    SELD a bien manoeuvré en 2020
  • Nokian révèle les motivations d’achat des pneus toutes saisons en Europe
    Nokian révèle les motivations d’achat des pneus toutes saisons en Europe
  • Nissens, prêt pour la saison de climatisation
    Nissens, prêt pour la saison de climatisation
  • Pirelli lance la nouvelle ligne été Powergy
    Pirelli lance la nouvelle ligne été Powergy
  • Michelin dévoile un plan stratégique très détaillé
    Michelin dévoile un plan stratégique très détaillé
  • ZF Aftermarket lance une solution de réparation des freins de stationnement électriques
    ZF Aftermarket lance une solution de réparation des freins de stationnement électriques
  • Giorgio Luca Bruno devrait être le futur président de Pirelli
    Giorgio Luca Bruno devrait être le futur président de Pirelli
  • Eurorepar étoffe son offre climatisation
    Eurorepar étoffe son offre climatisation

Newsletter
Recherche