ZF accompagne les réparateurs sur l’embrayage piloté

Publié le par .

Sans devenir un véritable standard sur le marché automobile européen, les boîtes de vitesses robotisées représentent, les années de commercialisation aidant, un parc de véhicules significatif. Bien que piloté par une gestion électronique performante, l’embrayage présent sur ce type de boîte demeure classique et sujet à l’usure du kilométrage. Pour leurs interventions sur ces composants, ZF souhaite accompagner les professionnels aussi bien en leur fournissant les pièces nécessaires qu’en leur prodiguant des conseils avisés.

Bien que la technologie de l’embrayage piloté soit fondamentalement très proche de celle qui équipe les transmissions manuelles, quelques différences importantes doivent être prises en compte lors des inspections et des interventions pour éviter des problèmes futurs. (© ZF)
Bien que la technologie de l’embrayage piloté soit fondamentalement très proche de celle qui équipe les transmissions manuelles, quelques différences importantes doivent être prises en compte lors des inspections et des interventions pour éviter des problèmes futurs. (© ZF)

Développées il y a une vingtaine d’années, les boîtes de vitesses robotisées ont été proposées par plusieurs constructeurs automobiles comme une alternative économique aux coûteuses transmissions automatiques hydrauliques à convertisseur de couple. Moins complexes et plus accessibles financièrement, ces boîtes sont construites sur la base d’une boîte de vitesses traditionnelle à embrayage sec classique, sur laquelle ont été ajoutés des actionneurs hydrauliques ou électriques chargés de coordonner la sélection des rapports avec la commande précise et subtile de l’embrayage.

Bien que la technologie soit fondamentalement identique à celle des transmissions manuelles, quelques différences importantes doivent être prises en compte lors des interventions pour éviter des problèmes au niveau du système d’embrayage. De manière générale, les embrayages pilotés sont fiables et moins sujets aux défaillances puisque ceux-ci sont actionnés par des systèmes de commande électronique excluant tout intervention inopinée du conducteur. Pourtant, malgré sa robustesse, l’embrayage piloté peut être sujet à l’usure, entraînant des effets tels que de mauvais débrayages, voire une surchauffe si celui-ci patine excessivement.

Compte tenu de la complexité du fonctionnement d’une boîte de vitesses robotisée, celle-ci réclame, notamment dans le cadre du remplacement de l’embrayage (élément d’usure majeur), d’utiliser des pièces de rechange de qualité d’origine et de respecter le mode opératoire prescrit par le constructeur.

Avant toute intervention, ZF préconise de bien contrôler l’ensemble des composants impliqués dans le fonctionnement de l’embrayage et de sa commande. L’équipementier précise aux réparateurs que l’actionneur de l’embrayage, qui assume le pilotage de la fonction, peut – même si cela est plus rare – être défectueux.
Dans ce cas, le remplacement de l’actionneur s’opère dans son intégralité. Le mécanicien devra ensuite procéder à la reconfiguration du montage avec un appareil de diagnostic qui, branché à l’électronique de gestion, pourra configurer l’embrayage neuf avec le réglage précis de son point de patinage.

Mots clefs associés à cet article : ZF

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Michelin redevient le premier manufacturier de pneus dans le monde
    Michelin redevient le premier manufacturier de pneus dans le monde
  • Corteco : une offre toujours plus diversifiée
    Corteco : une offre toujours plus diversifiée
  • Dunlop se met au 4 saisons avec le Sport All Season
    Dunlop se met au 4 saisons avec le Sport All Season
  • Clas, spécialiste français de l’équipement de garage
    Clas, spécialiste français de l’équipement de garage
  • Garrett Motion devrait passer sous le contrôle du fonds KPS
    Garrett Motion devrait passer sous le contrôle du fonds KPS
  • Nomination : Solaufil désigne un nouveau directeur commercial
    Nomination : Solaufil désigne un nouveau directeur commercial
  • Oliver Schneider promu au sein de Continental France
    Oliver Schneider promu au sein de Continental France
  • Remy Automotive segmente son offre d’alternateurs et démarreurs en trois gammes
    Remy Automotive segmente son offre d’alternateurs et démarreurs en trois gammes
  • Les équipementiers en recul sur le marché français
    Les équipementiers en recul sur le marché français
  • Affaire Bridgestone : au tour de Dominique Stempfel (SPP) de réagir
    Affaire Bridgestone : au tour de Dominique Stempfel (SPP) de réagir
  • Meyle enrichit son catalogue
    Meyle enrichit son catalogue
  • NTN-SNR : une campagne digitale pour l’outil TechScaN’R
    NTN-SNR : une campagne digitale pour l’outil TechScaN’R
  • BlackCycle va permettre de recycler des pneus usagés en nouveaux pneumatiques
    BlackCycle va permettre de recycler des pneus usagés en nouveaux pneumatiques
  • Bosch complète son offre de plaquettes de frein pour les V.E.
    Bosch complète son offre de plaquettes de frein pour les V.E.
  • PSH, distributeur officiel de SEG Automotive
    PSH, distributeur officiel de SEG Automotive

Newsletter
Recherche